REFLEXION

L’histoire de Mostaganem est à enseigner

‘’IGNORER L’HISTOIRE DE SA VILLE, C’EST PERDRE SON IDENTITE’’

L’histoire de Mostaganem ne doit pas se résumer brièvement, elle est tellement riche en évènements et en vestiges culturels qui ont marqué les Mostaganémois, qu’elle mérite d’être narrée et contée pas seulement dans les livres mais à travers des pièces théâtrales et des films cinématographiques , pour que toutes les générations montantes doivent savoir et connaitre l’histoire qui a marquée cette ville très riche en ressources et en patrimoines culturels.



L’histoire de Mostaganem est à enseigner
Et ce qui c’est  réellement passé depuis  l’ invasion romaine succédée par les turques jusqu’à l’occupation française qui a duré  à elle seule  132 ans  .L histoire  doit faire revivre au citoyen tous les sentiments ressentis par  les  habitants de Mostaganem qui ont vécu ces grands évènements , parfois tragiques durant toutes ces périodes .Il y a plusieurs années, une pièce  théâtrale intitulée « l’Epopée de Mostaganem »  un scénario  digne  des plus grands chef d’œuvres  qui avait été réalisé par Mr Djamel Bensaber , et interprété par de très grands acteurs tels que Feu Benmokeddem Abdelkader , feu Djilali  Abdelhlim  etc…ainsi  que toute une flopée de très  grandes figures du cinéma et du théâtre algériens à qui nous rendons un vibrant hommage ; ils  avaient par leur expérience su faire revivre au public Mostaganémois, des siècles d’histoire en  retraçant un  très  grand parcours  de cette commune et  de ces  grands  hommes  qui ont fait l’histoire de Mostaganem. Le bilan des activités culturelles relatif à l’histoire de notre ville  est très maigre , la narration ne doit pas se limiter à  une pièce de théâtre seulement , vu qu’en 51 ans d’indépendance ,on a perdu beaucoup de temps et que cette partie de la  culture historique a été très négligée , il n’y a pas eut  vraiment  une  relève , un suivi, une  continuité et une prise en charge  de ces trésors  cachés  avec des secrets  que conservent  les grands hommes de notre ville  « historiens et moudjahidines »  confondus , car  la plupart d’entre eux sont morts  dans l’anonymat le plus total et ceux  qui restent  s’en vont discrètement en s’éteignant et en emmenant avec eux toute une partie de cette richesse culturelle   de notre histoire et de notre identité .La disparition de ces hommes de cultures et de ces grands révolutionnaires  est et sera  une  très grande perte  pour la wilaya de Mostaganem et pour toute l’Algérie , car il est très rare  de nos jours de trouver des  personnes qui se  soucient  et s’ intéressent  à ce riche héritage culturel , une telle  négligence  engendrera et favorisera la perte de l’identité, et les générations futures ignoreront tout du passé et des traditions propres à leur ville . Donc il faut très vite réagir avant qu’il ne soit trop tard.

B. Adda
Samedi 6 Juillet 2013 - 10:24
Lu 951 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+