REFLEXION

L’ex-Technicum de Frenda ravagé par les feux

Toute Frenda était au rendez-vous et toutes formes de spéculation allaient bon train, et les premiers à ravir leurs curiosités étaient les voisins du Technicum très vétuste lequel a pris feu aux environs de 23h30, la nuit du samedi au dimanche 3 juin 2012.



L’ex-Technicum de Frenda ravagé par les feux
Les feux et les flammes offraient un spectacle unique et les odeurs étaient suffocantes, et selon un membre de « Nass-El-Kheir » il s’est présenté à cette heure aux services de la protection civile et les services de police, la communication  à travers le « Facebook » procédée par Nass-El-Kheir a permis la réunion des milliers de citoyens qui ont collaboré à un secours un peu particulier les flammes étaient à presque 20 mètres de hauteur et ont été vues depuis la commune d’Ain-El-Hadid à presque 17 km. Une scène horrible et indescriptible !! il a fallu presque 3 heures pour éteindre les feux qui ont ravagé deux étages en préfabriqué et à base d’amiante, et lesquels servaient auparavant de dortoir et de réfectoire de ce Technicum très vétuste qui a accueilli plusieurs générations qui ont gardé une spécifique nostalgie et ont pleuré ce destin tragique de cet espace  scolaire  et le plus  énigmatique  et qui a fait diluer les langues c’est la délimitation de l’espace ravagé par les feux soit une superficie de 15 m*100 m tout à signaler que la moitié du rez-de-chaussée a été épargnée (voir photo). Entre  autre, il a fallu l’intervention de 13 camions de sapeurs pompiers pour éteindre les feux dont l’efficacité de propagation fait refléter la thèse de sabotage et selon un sondage mené par nos soins, prés de 70% de la population avancent la thèse de sabotage en rappelant que les autorités auparavant ont été sollicitées à une meilleure exploitation de cet espace (Technicum) dont la durée de vie a largement dépassé les délais et dont les portes ont été fermées depuis 2007 tout en notant que ce Technicum a été réalisé en 1966 sous l’appellation de collège d’enseignement technique. Par ailleurs, plusieurs correspondances ont été adressées aux instances responsables dénonçant les agissements de certains voyons qui ont affecté ce « Technicum » à d’autres fonctions car  devenu un lieu de débauche et de beaucoup de désagréments pour les voisins ; et c’est peut-être cette piste qui va mener à la vérité qui permet de dévoiler les auteurs de cet incendie programmé. Une autre piste, selon des enquêteurs, c’est le bénéfice de l’assiette foncière qui fait beaucoup de convoitises, et c’est l’alibi qui a motivé M. le wali, Hadj Mohamed Bousmaha, de venir personnellement sur les lieux pour une éventuelle inspection et aussi faire rappeler certains à l’ordre, et en administrateur aguerri, le wali et aux environs de 9h30, ce dimanche 03 juin 2012, et malgré beaucoup de contraintes, a pu déceler les tenants et les aboutissants de cet incendie « intriguant » et de suite, il a ordonné l’ouverture d’une enquête, et de notre côté nous avons remarqué un grand soulagement chez les voisins qui à l’unisson diront que les autorités vont réagir et cet espace ne sera jamais un grand lieu de débauche cependant des nostalgiques grincent les dents, et les rumeurs les plus folles ont commencé à pleuvoir. Qui sera l’heureux bénéficiaire du projet de réfection ou de réparation.

Abdelkader Berrebiha
Mardi 5 Juin 2012 - 10:50
Lu 621 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+