REFLEXION

L’état déplorable des cimetières à Relizane

OUVREZ LES YEUX, COMMUN DES MORTELS



C’est l’ignorance qui nous égare et nous mène loin du chemin de la sagesse, alors notre chimérique espoir grandit et nous aveugle pour ne point comprendre que notre sort de demain ressemblera sans aucun doute à tous ceux qui sommeillent sous leurs tombes. L’ensemble du cimetière a été absorbé par de fortes poussées de mauvaises herbes banalisant de plus en plus ce lieu de repos et d’amertume. Les citoyens incivils et qui sont très nombreux n’ont jamais réfléchi à l’état de délabrement donnant lieu à un lieu macabre où la sérénité des lieux est quotidiennement altérée. Des détritus, sachets en plastique, bouteilles en verre et en plastique composent un décor désolant sur l’ensemble du cimetière, et les visiteurs n’attachent aucun intérêt particulier, il leur est reproché la désinvolture et l’irrespect. Insouciant devant ces actes incivils, les citoyens sont à blâmer sévèrement, devant ces actes discourtois au cimetière et à son environnement, sous le regard des élus qui ne fournissent aucun effort pour y mettre fin. Ces mêmes élus pourtant natifs de cette ville sont appelés à donner beaucoup d’importance à ce lieu sacré et lui réservé une enveloppe financière en y injectant des gardiens et d’installer des bacs à ordure à l’extérieur. Il leur est aussi reproché la désinvolture, la passivité et l’irrespect du cimetière de la ville abandonnée par les siens. La mort qui a terrassé tous ces humains qui reposent en ce lieu (cimetière), sa présence ne doit pas nous évader, elle doit être continument présente afin que sagesse et raison s’entremêlent et nous guident vers le bon sens et le respect des morts et d’autre part aiguiser notre raison afin de secouer notre torpeur et déclencher en nous les mécanismes civilisationnels…Pour tout être humain la mort est inéluctable, vieux, jeunes, riches et pauvres , noir et blanc partagerons le même sol et telle sera la destinée pour tous et cette question doit demeurer au cœur de nos préoccupations . La dénonciation de cette situation anarchique est certes indispensable et requiert une réaction à la mesure des défis qui sont posés.

M.Mouni
Jeudi 17 Novembre 2011 - 08:17
Lu 295 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+