REFLEXION

L'escroquerie



L'escroquerie
Il existe plusieurs moyens illicites pour s’approprier frauduleusement les biens et/ou l’argent d’autrui. Les infractions les plus courantes sont le vol, l’escroquerie, l’abus de confiance, l’abus de faiblesse… Les personnes qui sont à l’origine de ces manipulations peuvent être poursuivies et condamnés en fonction des procédés employés, de la personnalité de l’auteur et de la victime. Pour le vol et/ou tentative de vol, Une personne à l’origine de cet acte peut être punis au maximum d’une peine de prison et d’amende.  Les peines peuvent être élevées en cas de circonstances aggravantes (vol au préjudice d’une personne particulièrement vulnérable en raison de son âge, santé…). La loi considère aussi comme circonstance aggravante la violence, la dégradation, l’effraction, la ruse, le port d’arme. L’escroquerie se caractérise par une tromperie dans le but de se faire remettre de l’argent, des valeurs ou des biens, ou encore d’obtenir un engagement, un protocole de transaction… L’escroquerie n’est retenue qu’à la condition qu’il y ait tromperie au moyen d’un procédé issu de l’imagination de l’escroc. Il peut s’agir de l’usage d’un faux nom, d’un abus de qualité ou du recours à des manœuvres frauduleuses.  L’abus de confiance est caractérisé par le détournement d’argent, de valeurs ou de biens par une personne à laquelle ils ont été confiés à charge de le restituer, de les présenter à un usage déterminé. Pour qu’il y ait abus de confiance, il faut qu'il ait eu un accord écrit ou verbal, entre vous-même et l'auteur de l'abus, que votre bien ai été détourné, dissipé (donné ou vendu) ou qu'il ne vous ait pas été rendu dans les délais prévus. De plus, il faut que l'auteur ait agi en toute connaissance de cause. L’extorsion se caractérise par le fait d’utiliser des violences, des menaces de violences ou la contrainte dans le but d’obtenir une signature, un engagement, une renonciation, une remise d’argent, bien. Le chantage est un délit qui se caractérise par la menace de porter atteinte à l’honneur et à la considération de la victime en révélant des faits moralement condamnables, afin d’obtenir une signature, un engagement, une renonciation et le plus souvent une somme d’argent.

Touffik
Vendredi 28 Septembre 2012 - 23:00
Lu 170 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+