REFLEXION

L’école de la honte à Sanana



Une école située à Sanana, relevant de la commune de Draâ El-Mizan, dans la wilaya de Tizi Ouzou a été squattée illégalement par des familles qui disent qu’elles ont perdu leurs habitations lors des intempéries qui ont frappé la région et ce depuis 2004, faisant fi des instructions du wali de Tizi-Ouzou qui consistaient à affecté cette école fermée au profit de la formation professionnelle ou au secteur de la culture afin de servir de centre de formation, de bibliothèque ou d’autres infrastructure pour la jeunesse. Les familles en question en ont décidé autrement, elles disent ne pas où aller. Outre l’occupation des locaux destinés à la scolarité, ces familles pratiquent également de l’élevage transformant les lieux en étable. Les nombreuses requêtes adressées aux autorités compétentes pour redonner à l’école sa vocation et honorer le nom du chahid qu’elle porte, sont restées lettre morte. Dans un courrier adressé au directeur de l’éducation, les enseignants, les associations du village et les parents d’élèves déplorent la sourde oreille des autorités locales face au problème. Les rédacteurs du document exigent l’évacuation des squatters dont la présence perturbe la scolarité des élèves.

. .
Samedi 27 Février 2010 - 10:02
Lu 374 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+