REFLEXION

L’association des malades rénaux hausse le ton à Mascara

L’Association des Malades rénaux (Nedjma) représentée par son président M. Abdelaziz, a soulevé certaines carences constatées dans les centres d’hémodialyse de Mascara et Ghriss.



L’association des malades rénaux hausse le ton à Mascara
En commençant par les vétustes machines qui sont toujours en fonction au niveau du centre de Mascara et qui ne répondent pas aux normes médicales, le Centre de Mascara disait le président, fonctionne avec 12 appareils dont trois seulement fonctionnent normalement, 1 en panne et les onze autres sont une sorte de torture pour les malades. Ghriss qui demeure le Centre le plus sophistiqué et le plus moderne sur le territoire National, possède 22 appareils neufs pour 2O malades seulement alors que sa capacité réelle dépasse largement les 18O malades, alors que huit des malades de la localité de Ghriss sont domiciliés au niveau de Mascara. La localité de Ghriss possède un effectif de Malades rénaux de 6O personnes, mais ces malades sont domiciliés hors de la localité, voir 8 à Mascara, 5 à sidi Boubekeur (Saida) 1 à sidi Bel abbès. Au cours de la semaine 8 malades ont été affectés sur le centre de Ghriss puisqu’ils résident dans les environs, seul 7 sont acceptés, le huitième que les médecins considèrent comme malade lourd, il fût renvoyé. Le président de l’association reproche au Médecin, le chef de centre et le Directeur de se conduire d’une manière répressive à l’égard de ces malades et en particulier le Malade FERAHI Boumediene. A ce propos et vu ces accusations, on a essayé de contacter le Directeur de l’Hôpital de Ghriss, mais on nous répond qu’il ne pouvait nous répondre puisqu’il se trouvait occupé. Le Président de l’Association demande à ce qu’on accorde un peu de considération pour cette frange de malades, de leur offrir le nécessaire de médicaments, d’assurer un peu d’hygiène dans les chambres des malades qui dégagent des odeurs indésirables, de dégager ces tas d’ordures entassés devant les fenêtres et qui peuvent facilement transmettre des microbes , que les responsables du centre de Ghriss se permettent de mettre en marche les 12 appareils qui demeurent dans les cartons en train de se dégrader alors que des centres sont dans le besoin, le renouvellement des appareils du centre de Mascara qui sont une punition pour les malades, prévoir un nouveau siège avec plus de commodités pour ces malades.

B.Boufaden
Lundi 10 Octobre 2011 - 10:56
Lu 314 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+