REFLEXION

L’association "Chourouk Echems" tire la sonnette d’alarme

LA MALADIE DE « CROHN ET RCH » GAGNE DU TERRAIN A SIDI BEL ABBES

Cette pathologie est comptée parmi les maladies orphelines et chroniques. La maladie de « Crohn et RCH » touche actuellement quelques 400 personnes à Sidi Bel Abbès selon un recensement effectué par l’association "Chourouk Echems". C’est malheureusement des personnes des deux sexes, qui souffrent de cette maladie chronique de l’intestin.



La dite association créée et agréée depuis le mois de septembre dernier,  a commencé à travailler sur le terrain depuis le mois de janvier de l’année  2011, et essai de toucher le maximum de  personnes souffrantes de cette maladie,  pour le seul souci d’apporter de  l’aide et de l’assistance à cette frange de la société, et notamment les personnes démunies, ceux qui  n’ont pas les moyens de se payer les charges du traitement médical.  Pire encore, le président de l’association M.Kerrar explique que la majorité des malades, ne disposent pas de couverture sociale, et sont malheureusement des personnes démunies, et travaillent comme des employés journaliers,  et risquent de ne pas avoir les moyens de se payer régulièrement les médicaments nécessaires. Le président de l’association et les membres fondateurs, sont installés  provisoirement dans la maison du président, en attendant la subvention qui sera normalement donnée par les services concernés de la wilaya. Cet  espace  a bien donné  l’occasion, aux membres fondateurs,  qui pourraient leur donner l’occasion de mieux s’organiser et créer un lieu de rencontre avec tous les membres de l’association. Avec  le peu de moyens dont ils disposent, les créateurs de l’association essaient de faire de leur mieux pour concrétiser de l’aide aux malades, et optent dans leur programme d’action pour l’organisation des rencontres  avec les  patients et l’organisation des séminaires de sensibilisation pour une meilleure  prise en charge médicale.  Pour rappel « La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du système digestif qui évolue par poussées ou crises  qui peut atteindre tous les segments du tube digestif, mais le plus souvent l'iléon et le colon. Les localisations iléales, coliques ou iléo-coliques représentent 95% du total. Ses symptômes se présentent sous forme de diarrhée chronique avec, des douleurs abdominales, manifestations anales ou ano-périnéales, masse abdominale sensible (fosse iliaque droite surtout) altération de l'état général avec amaigrissement et asthénie». Outre la prise en charge médicale, l’association déplore le manque flagrant des sanitaires et des toilettes publiques qui seront d’un grand apport pour le soulagement des malades dont les besoins s’avèrent impératifs en se référant aux conséquences biologiques de la maladie.

D.M.
Samedi 19 Mai 2012 - 10:58
Lu 564 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+