REFLEXION

L’affichage sauvage a commencé à Sidi Bel-Abbès

A peine entamée, la campagne électorale des législatives 2012 annonce déjà la couleur tout comme les précédentes par un affichage sauvage où aucun mur muet, enceinte de chantier et autre espace libre ne sont épargnés par les colleurs d’affiches à la solde des détenteurs de la « chkara ».



Pour certains, c’est le portrait du président du parti et pour d’autres c’est la photo du tête de liste, bien habillé et présentant un look de circonstance. Durant ces premiers jours de la campagne, les travailleurs de la commune du chef lieu s’affairent à remédier à une bourde commise par l’administration qui a omis de disposer les panneaux d’affichage en ligne. Sous la pression de la commission de surveillance des élections qui menace à chaque fois de se retirer en guise de protestation, l’administration intervient pour colmater les brèches en mettant les moyens qu’il faut. Quel comportement aura cette commission présidée par le représentant de AHD54 Mr Fekir face à l’affichage sauvage qui a été déjà entamé du coté de la route d’Oran et de l’échangeur de sidi Djilali ? Nous n’en sommes qu’au démarrage de la campagne électorale qui devra durer 21 jours et l’électeur est déjà agressé par ces affiches placardées à tort et à  travers où les champs de vision les plus fréquentés sont convoités. A ce rythme l’électeur blasé  assistera sans l’ombre d’un doute à une démonstration de force non sur les programmes et les projets de société mais sur un affichage sauvage qui viendra déranger un environnement déjà vulnérable.

D.M.
Mercredi 18 Avril 2012 - 13:43
Lu 256 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+