REFLEXION

L’affaire est toujours en suspens : Un homme égorgé en plein rue à Guelma



Chaque année, plusieurs dizaines d'affaires criminelles restent non résolues. À chaque jour qui passe, les dossiers non résolus deviennent un peu plus difficiles à régler et la liste risque de s’allonger. Des affaires qui, malheureusement pour les proches des victimes, peinent à trouver leur épilogue, malgré le travail de fourmi des enquêteurs. La dernière affaire non élucidée, est celle du meurtre qui s'est joué la semaine dernière au petit matin sur la RN20 liant Guelma à Constantine près du village Doghmane Commune de M’djaz Ammar, alors que la plupart des riverains dormaient encore. Un jeune homme résidant dans ce village, a été dépouillé puis tué de plusieurs coups de couteau au cou. Le corps inanimé baignant dans son sang a été découvert par un riverain. Selon la gendarmerie chargée de l’enquête, aucune hypothèse n'était écartée concernant ce meurtre qui pourrait s'avérer crapuleux. Les enquêteurs mettront du temps à identifier la victime, dont les papiers ont probablement été volés par ses agresseurs. Le motif du crime reste néanmoins inconnu, et le coupable en liberté. Les agressions à l’arme blanche se sont multipliées ces dernières années à Guelma, laissant surgir plusieurs points d’interrogations.

Gassem H.
Mardi 20 Avril 2010 - 13:22
Lu 515 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+