REFLEXION

L’abattage clandestin fait des ravages à Mascara



L’abattage clandestin qui se pratique au niveau des souks hebdomadaires fait des ravages sur nos troupeaux ; ce cheptel pour lequel l’Etat  ne ménage aucun effort  pour le protéger, se trouve devant des bouchers clandestins et sans scrupule qui se permettent d’abattre des agnelles en gestation, ou ils enlèvent loin des regards le fœtus pour le jeter sous une table menu d’un rideau et proposer aux citoyens une viande comme saine et à la portée des petites bourses vu le prix pratiqué qui s’avère aux yeux des personnes naïves qu’il est aussi bas que chez les bouchers de la ville. Sachant en premier lieu que cette viande peut provoquer des maladies incurables, parce que la viande d’une agnelle en gestation n’est pas saine, cette viande fraiche pèse lourd, il y a également le vol du poids lors des pesées et le plus grave, l’abattage se fait dans des conditions qui laissent à désirer au point de vue hygiène. Au niveau des souks, il y a l’abattage des chèvres qu’on fait passer pour de la viande de mouton et l’abattage des agnelles et des brebis, ces femelles qui sont appelées à produire pour accroitre notre faune ovine. Cette pratique s’est généralisée au niveau de tous les souks hebdomadaires de la wilaya et hors de la wilaya,  cette pratique est une saignée au sein de nos troupeaux qui sont déjà objet de transfert hors de nos frontières et à ce phénomène s’ajoute l’abattage sauvage des agnelles, c’est un coup dur pour notre économie nationale. Les services vétérinaires demeurent absents à ce niveau, laissant une pratique sauvage qui peut nuire à notre santé par le fait que les viandes peuvent contenir des maladies transmissibles, et d’autre part anéantir les troupeaux. Les souks hebdomadaires sont dominés par des bouchers clandestins qui viennent de la région de Takhmaret dans la wilaya de Tiaret,  d’El Bordj et Ouled El Khamsa (Tighennif) de la wilaya de Mascara. Les services de l’agriculture disaient si Hadj Habib doivent se mobiliser par le biais des services vétérinaires ainsi que les services de sécurité pour mettre fin à ses pratiques illégales qui peuvent nuire à la santé du citoyen et anéantir  le cheptel. L’Etat a investi des sommes colossales dans ce créneau dans le seul but d’accroitre nos élevages bovins et ovins, alors que certains citoyens sans scrupules osent nuire par leurs pratiques à l’économie nationale par leurs procédés négatifs.         

B. Boufaden
Dimanche 27 Octobre 2013 - 10:14
Lu 62 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+