REFLEXION

L’OPTION D’UN QUATRIEME MANDAT DE BOUTEFLIKA SE PRECISE ! : Le retour de Bouteflika brouille les cartes

De retour, plutôt que prévu, Bouteflika, brouille les cartes de l’opposition et coupe court ainsi à toutes les spéculations et invite les candidats à la présidentielle de 2014 de revoir leurs cartes, car Bouteflika est désormais candidat. C’est des sources proches de son entourage qui ont annoncé que le Président sera au rendez-vous du 17 avril 2014. Selon ces sources, le staff de sa direction de campagne est fin prêt et Bouteflika annoncera sa candidature au plus tard, à la mi-février par le biais d’un simple message écrit.



Le président Bouteflika est rentré jeudi  à Alger, après avoir subi « un contrôle de routine » à l’hôpital français du Val-De-Grâce où il s’est rendu lundi. Ce retour, plutôt que prévu (vendredi selon le communiqué de la présidence) et avec la convocation du corps électoral, ce vendredi  par le Président de la République, coupe court ainsi à toutes les spéculations qui ont surgi après l’annonce surprise de la ré-hospitalisation.
 
Ainsi, l’option d’un quatrième mandat de Bouteflika se précise !
 
Son dernier voyage à Val-De Grâce pour un dernier contrôle médical a convaincu l’entourage du président de la République, que les étapes sont parfaitement achevés et il est question aujourd’hui de  passer à la prochaine étape, qui est la présidentielle.  Selon les mêmes sources, le staff du Président de la République  est convaincu que Bouteflika  va  briguer un quatrième  mandat, sauf en cas de force majeure, affirme une source proche du chef de l’État à TSA. D’ailleurs, pour prouver qu’il « va bien », il recevra, ce week-end, le président malien, attendu en visite à Alger.
Ce qui ne connaissent pas Bouteflika , ont très vite pris place aux côtés des opposants, croyants  que  le président ne  pourra jamais se présenter pour un nouveau mandat présidentiel  et cette  nouvelle hospitalisation, n’a fait que renforcer la conviction de nombreux opposants, qui ont du mal à croire que Bouteflika puisse se représenter pour un quatrième mandat.
Mais ceux  qui connaissent l’homme qui a fait sortir l’Algérie des ténèbres de la décennie noire, ont vite compris que son dernier déplacement à l’Hôpital de  Val-De Grâce était destiné à confirmer de son bon état de santé et obtenir le quitus de la part de ses médecins pour entrer dans la bataille électorale. Au FLN, pas de place au doute, la question est tranchée, "de  Val-De Grâce où pas", Bouteflika est son seul candidat, « Bouteflika est notre unique candidat », a répété, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) durant tous ses meeting à travers le pays. Amar Saâdani, a assuré, ce week-end qu'Abdelaziz Bouteflika annoncera sa candidature après la convocation du corps électoral, attendue en fin de semaine. "Aucun autre candidat ne représentera le parti", a-t-il précisé.
  En attendant l’annonce  de la candidature de Bouteflika, toute la vie politique fonctionne au ralenti tandis qu’une douzaine de personnes ont déjà annoncé la couleur, mais l'arène politique paraît paralysée en l'absence de confirmation du « non ou du oui »  du président sortant, pour briguer un quatrième mandat. Ali Benflis, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, devrait annoncer sa candidature à la magistrature suprême dimanche.

Réflexion
Vendredi 17 Janvier 2014 - 17:56
Lu 471 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+