REFLEXION

L’OPGI face à ses responsabilités à Sidi Bel-Abbès

Des citoyens de la cité des 270 logements « campus » agissant par le biais de leur association de quartier se sont manifestés en saisissant le premier responsable de l’exécutif afin de mettre l’office de gestion et de promotion du logement devant ses responsabilités.



Se plaignant des malfaçons , il est évoqué le problème de l’étanchéité qui engendre des infiltrations d’eau à travers les murs , les bâches à eau non fonctionnelles et l’entrée principale du bâtiment g1 qui se trouve dans un état lamentable .L’association du dit quartier déplore la passivité et le mutisme des responsables de l’OPGI devant les innombrables requêtes qui sont restées sans suite lit on dans le communiqué par leur statut de locataires, les résidants de la cité des 270 logements s’estiment être en droit de revendiquer des réparations et particulièrement dans les parties communes. Par ailleurs il ya lieu de signaler le sempiternel problème des caves inondées par les eaux usés dans la cité des 1500 logements SORECOR. Hormis les vidanges périodiques effectuées par les hydro cureurs de L’ ONA aucune solution durable n’a été trouvée à ce problème vieux de plus de 30 ans. En matière de logements sociaux un important retard est enregistré dans la réalisation des programmes ce qui maintient la forte pression sur la demande de ce type de logement. On apprend que des programmes de 2005 sont toujours à la traine et le taux de livraison notamment pour le chef lieu de la wilaya demeure faible. Ceci étant, le rythme de réalisation des logements pénalise non seulement les demandeurs en attente d’un hypothétique logement mais aussi les autres programmes de développement qui sont à l’arrêt pour cause d’indisponibilité d’assiettes foncières. Ceci est valable pour les projets inscrits dans le « Boulevard de l’excellence» pour le moment compromis par le recasement des familles résidantes dans les fermes environnantes. Un quota de 500 logements doit impérativement être livré dans les tous prochains jours dans le cadre du RHP résorption de l’habitat précaire.

D.Med
Dimanche 13 Novembre 2011 - 10:36
Lu 382 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+