REFLEXION

L'OLEICULTURE A MASCARA : Un manque flagrant de main d’œuvre



L'oléiculture à Mascara a connu un essor ces dernières années, avec une production estimée, en 2013, à 425.000 quintaux, selon les prévisions de la Direction des services agricoles (DSA). Cependant on déplore un manque flagrant de la main-d'œuvre pendant la période de récolte des olives.  En revanche, le rendement moyen peut atteindre 39 quintaux à l'hectare sur une superficie d'environ 1.500 ha ciblée par la campagne lancée fin novembre dernier, a souligné le chef de service organisation et régulation de la production au niveau de la DSA.  Selon ce dernier, la production attendue augure d'une place telle que celle réalisée l'an dernier où la wilaya a été classée première à l'échelle nationale dans la production d'olives de table et la deuxième dans la production de toutes variétés d'olives. La superficie réservée à cette culture à Mascara, est estimée à 14.700 ha dont 11.000 productifs. Aussi, apprend-on, le quart de cette surface est situé dans la région de Sig. La même source signalera toutefois l'émergence de nouvelles régions dans la wilaya s'intéressant à l'oléiculture, à la faveur des divers programmes de soutien de l'Etat à travers le Fonds national de développement agricole. Cet appui a permis de planter 7.000 ha d'oliviers à travers plusieurs communes principalement "Oued Taria", "Hachem" et "Tighennif" alimentant les unités de conserveries. Le soutien de 150 DA pour chaque plantation d'arbuste, l'acquisition des engrais à 20% de leurs prix, le renforcement des réseaux d'irrigation, notamment par le système du goutte à goutte, ainsi que la mise en place de nouvelles unités de conserveries, dont 30 nouvelles ayant bénéficié chacune d'un soutien à hauteur de 4 millions de dinars, sont autant de mesures incitatives qui ont été prises et qui ont permis de développer cette culture. 
Dans le même cadre, la DSA a relevé l'augmentation de la production de l'huile d'olive, qui a atteint 36.000 hectolitres/an, même si l'intérêt des agriculteurs de Mascara et, notamment de la région de Sig, porte sur la production de l'huile de table dont la très réputée "Sigoise", connue aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays.  Pour sa part, le président de la chambre d'agriculture de Mascara, M. Larbi Baghfour, s'est félicité de la qualité du produit cette année, l'attribuant à la bonne pluviométrie durant le mois de novembre.             

D.H
Lundi 14 Janvier 2013 - 10:16
Lu 271 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+