REFLEXION

L’OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES (ONS) : L’Algérie compte près de 40 millions d’habitants

La population algérienne dépassera les 39,5 millions d’habitants au 1er janvier 2015, alors que la population en Algérie dépassa les 38,7 millions d’habitants en 2014, a indiqué l'Office national des statistiques (ONS) dans son rapport annuel sur la démographie.



L'Algérie comptait 39,5 millions d'habitants au 1er janvier 2015, en hausse de 2,15% par rapport à 2013, avec plus d'un (1) million de nouvelles naissances vivantes, indique l'Office national des statistiques (ONS) dans son rapport annuel sur la démographie. Cet accroissement est imputé essentiellement à une augmentation relativement importante du volume des naissances vivantes qui a dépassé, pour la première fois, le seuil d'un million avec 1,014 million de naissances en 2014. Le nombre de mortalité a aussi augmenté à 174.000 décès en 2014 contre 168.000 décès en 2013, explique l'ONS. La population algérienne devrait atteindre 40,4 millions au 1er janvier 2016.  Comptant près de 39,5 millions d’habitants en 2015, la population d’Algérie passera à 46,5 millions en 2025 avant de stagner autour de 55 millions d’individus entre 2050 et 2100, selon les prévisions du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU. L’Algérie connaîtra entre 2050 et 2100 une forte accélération démographique. Ainsi, la population algérienne augmentera de 18 % entre 2013 et 2025 et de 17 % entre 2025 et 2050. Mais, passer la seconde moitié du XXIème siècle, elle ne progressera plus que de 0,7 %, stagnant ainsi à un peu moins de 55 millions d’habitants. Le vieillissement de la population, l’augmentation de l’espérance de vie et la baisse du taux de fécondité sont les trois facteurs majeurs qui expliquent ce ralentissement de la croissance démographique du pays, au cours de la deuxième moitié du XXIème siècle. Ainsi, concernant la pyramide des âges, les moins de 15 ans, qui représentent en 2013 presque un tiers de la population totale (27,8%), compteront pour 20 % en 2050 avant de tomber à 16,7 % en 2100. Une tendance à la baisse qui touchera également la tranche des 15 et 59 ans. Si aujourd’hui cette tranche d’âge comprend les deux tiers de la population algérienne, soit 65 %, en 2100, elle représentera à peine la moitié (54,8%) de la population totale. Sur la même période, le poids des seniors bondira puisqu’il passera de 7,4% de la population globale en 2013 à 20,5 % en 2050 avant d’atteindre les 28,4 % en 2100. En conséquence, l’âge médian de la population algérienne vieillira, passant de 27 ans aujourd’hui à 36,3 en 2050 et s’établira à 43,2 ans en 2100.

Rym B.
Samedi 28 Mars 2015 - 15:55
Lu 1275 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+