REFLEXION

L'OFFICE DE PROMOTION ET DE LA GESTION IMMOBILIERE DE MOSTAGANEM : 45 milliards de créances et 560 locataires devant la justice

Le volume des créances enregistré par l’office national pour la promotion et la gestion immobilière de Mostaganem (OPGI) a atteint les 45 milliards de centimes au mois de janvier 2010, au titre des loyers impayés concernant les logements de location.



L'OFFICE DE PROMOTION ET DE LA GESTION IMMOBILIERE DE MOSTAGANEM : 45 milliards de créances et 560 locataires devant la justice
Selon un responsable de l’office, le cumul des créances revient plus particulièrement aux difficultés que rencontrent les locataires à honorer le paiement de leurs loyers du fait que la majorité d’entre eux est issue de couches sociales défavorisées et disposant de faibles revenus, malgré que le montant du loyer est largement inférieur à celui du secteur privé qui dépasse parfois les 10.000 dinars/ mois. Il est a noter que les communes de Mostaganem et d’Ain-Tedles détiennent le record des loyers impayés. Selon les responsables de l’office, pour pouvoir récupérer les créances qui constituent un lourd préjudice financier à l’office et par conséquent compromet le bon fonctionnement et se répercute négativement sur les futurs projets, ce qui a contraint l’office à ester les 360 locataires en justice pour refus de paiement de leurs redevances de loyer, suite aux plusieurs mises en demeures qui leur ont été adressées et les divers avertissements. Pour ce qui est du reste des endettés qui ont manifesté une volonté d’honorer leurs dettes, un compromis a été dégagé entre les deux parties pour l’établissement d’un échéancier de paiement. Sur un autre registre, pas moins de 200 locataires ont été este en justice pour transformation illégale des habitations, notamment dans la daïra de Sidi Ali. Ces dépassements, selon une source d’information, ont conduit à la rupture des contrats liant l’OPGI à ces locataires. D’un autre côté, l’OPGI de Mostaganem ne ménage aucun effort à mettre un terme à la spéculation des logements sociaux qui font l’objet de transactions frauduleuses entre particuliers, enfreignant ainsi à toutes les lois. Un constat amer, que l’OPGI de Mostaganem ne cesse de combattre, mais ces opérations de vente illégale continuent de prendre des proportions inquiétantes. Tout compte fait, l’OPGI a décidé de ne plus régulariser ces en établissant de nouveaux contrats, bien au contraire, les cas relevés feront l’objet de poursuites judiciaires et les auteurs seront très bientôt convoqués par la justice. Il est à souligner par ailleurs, que l’OPGI de Mostaganem a réceptionné dans le cadre du plan quinquennat 2004/2009 20.000 logements locatifs. Le taux d’avancement a dépassé toutes les prévisions, ce qui a amené le ministre de tutelle lors de sa visite dans la wilaya de Mostaganem de décider d’un quota supplémentaire de 34000 unités, dont les travaux seront lancés incessamment. Dans ce nouveau programme, l’on notera que 1000 logements seront consacrés à l’éradication de l’habitat précaire et 1500 autres destiné à l’habitat rural. Pour ce qui est de l’embellissement de l’environnement l’OPGI avait lancé une vaste opération de badigeonnage, touchant 8000 immeubles, qui nécessitera la mobilisation de 41 petites entreprises avec une main d’œuvre de 240 employés.

. .
Mercredi 10 Mars 2010 - 11:10
Lu 1727 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+