REFLEXION

L’IRRIGATION DES TERRES AGRICOLES AUX EAUX USEES A TLEMCEN : Une menace sur la santé publique



L’IRRIGATION DES TERRES AGRICOLES AUX EAUX USEES A TLEMCEN : Une menace sur la santé publique
L’irrigation de terres agricoles par les eaux usées ne cesse de prendre de l’ampleur à travers les régions du pays, ce qui est devenu alarmant pour la santé publique. La commune d’Ouled Mimoun ne semble pas déroger à cette règle si loin se réfère des témoignages des habitants qui ont tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme sans que les responsables censés trouver une solution, ne semblent guère concernés par ce phénomène. Ce dernier est devenu au jour le jour un réel danger pour les citoyens qui consomment quotidiennement les différents légumes et fruits. La localité d’Ouled Mimoun est une région à vacation agricole avec une population de 30000 habitants est malheureusement dépourvue d’une station d’épuration pour le petit barrage de l’oued Khalfoun pourtant l’ouvrage hydrique a été, rappelons le, inauguré en 2005 par le président de la République lors de sa visite dans la capitale des Zianides. Doté d’une capacité de retenue de 861 200 M3. Cet ouvrage devait en principe constituer à la mise en valeur des terres agricoles au développement de l’agriculture et à la protection du barrage de Sidi Abdelli situé à quelques enjambées d’ouled Mimoun. Ainsi faute d’épuration, toutes les eaux stockées dans ledit barrage sont polluées par les eaux usées provenant de la région d’ouled Mimoun et les eaux résiduaires industrielles de l’usine de textiles. Devant cette situation des plus confuses les habitants lassés de vivre cette situation incitent les pouvoirs publics pour prendre en charge les mesures qui s’imposent afin de déterminer les vrais agents polluants afin d’éviter une probable contamination des produits récoltés par des germes pathogènes. Comme ont tenu à expliquer les résidents du quartier de Sidi Zouaoui, plus grave encore, certains cultivateurs profitent du laxisme si ce n’est la permissivité des services agricoles et du bureau communal d’hygiène de procéder à l’irrigation de leurs terres avec ces eaux nocives sources de toutes sortes de maladies. Alors à quand une solution aux concernés d’y répondre !

A.Habchi
Lundi 13 Septembre 2010 - 00:01
Lu 786 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+