REFLEXION

L’INSPECTEUR AU MINISTERE DE L’HABITAT EN VISITE DE TRAVAIL A MOSTAGANEM : Naït Saâda Présente les dispositions de la loi n° 08/15

Ce mercredi s’est tenue une rencontre dans le cadre de la présentation des dispositions de la loi n° 08/15 du 20/07/2008, fixant les règles de conformité des constructions et habitations et leur achèvement, par M. Nait Saâda inspecteur au ministère de l’habitat et de l’urbanisme.



L’INSPECTEUR AU MINISTERE DE L’HABITAT EN VISITE DE TRAVAIL A MOSTAGANEM : Naït Saâda Présente les dispositions de la loi n° 08/15
Cette rencontre première du genre, a été une occasion pour expliquer les modalités d’application et ce en présence des P/APC, Chef de Daïra et des responsables de la wilaya de Mostaganem concernés par ce volet. Dans ce contexte toutes les conditions étaient réunies pour mettre en exergue la finalité de cette loi, qui fixe les règles de conformité des constructions et habitations et leur achèvement en instance de régularisation. Après une brève intervention du Chef de l’exécutif, qui a mis l’accent sur l’importance de cette rencontre, qui selon lui est venue à point nommé, pour donner les possibilités aux maires, chefs de daïra et aux responsables de la DUCH de régler les situations des citoyens, dans le cadre d’un travail collectif, afin d’épurer la situation et ce, avant son échéance en 2013. Aussi dira-t-il, cette loi a été promulguée pour assainir le contentieux, dans le cadre de la concertation de tous, soyez à la hauteur de cette mission, conclura-t-il. M.Naït Saâda dans son intervention dira : «  La rencontre d’aujourd’hui, intervient dans le cadre de l’explication de la loi, qui est avant tout un acquis et un atout, pour entamer le travail de régularisation de situations qui attendent des solutions. Aujourd’hui, expliquera-t-il, que se soit les P/APC, les chefs de daïra, les responsables de l’urbanisme, de la DUCH et l’ensemble des instances concernées, doivent s’atteler à cette mission, dans le cadre de la loi qui leur donne toute de latitude pour régulariser les citoyens. Comme vous le savez aujourd’hui pour lancer les opérations d’urbanisation, il faut que toutes les constructions, habitations et autres infrastructures dont la réalisation a déjà été achevée, ou construite sans permis de construire, fassent l’objet d’une régularisation voire une mise en conformité  sur la base d’un travail qui demande du sérieux  et c’est une occasion unique, pour mettre à profit cette loi qui vous donne une liberté d’action, pour régler le problème, donc il est impératif de chercher les solutions à même de faciliter la tâche au citoyen, aussi je vous demanderais de prendre en compte tous les facteurs, qui pourraient dans un sens aider à trouver les réponses. Insistant sur le caractère important de cette opération M. Naït fera savoir que : « Cette loi  n’est pas venue pour compliquer les choses bien au contraire, elle est là pour être un support au travail que vous accomplirez, aussi faites de votre mieux pour arriver à des solutions et ainsi procéder aux régularisions des citoyens qui attendent de nous d’être à l’écoute de leurs préoccupations, gardez vous de compliquer encore plus les choses, car tout problème à sa solution, il suffit de le vouloir et d’ajouter : « Quand vous étudierez les dossiers de régularisation, qui seront entre vos mains, il est clair que vous trouverez plus de  70% de ces dossiers répondant à une majorité de points dont fait référence la loi ce qui seraient bénéfique aux deux parties. Il faut prendre en considération dans cette opération le facteur humain et la vie sociale du citoyen, surtout si ce dernier rassemble tous les critères d’une mise en conformité, à savoir la nature juridique  de l’assiette, respect des règles urbaines  entre autres. Pour ma part, ce que je peux vous dire c’est que je suis à votre écoute et disponible, dans le cas d’un problème qui pourrait surgir, aussi faut-il faciliter les procédures aux fins de ces régularisations, et c’est à vous de sensibiliser le citoyen  pour qu’il puisse se rapprocher, dans ce contexte des services de l’urbanisme doivent faire des efforts, car l’Etat a aussi ses responsabilités, dira-t-il. La situation aujourd’hui diffère de celle de 1985, poursuivra-t-il, il faut aussi que vous sachiez que cette opération doit être terminée en 2013 et entre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie du citoyen. Comme vous le savez une enveloppe de 7 milliards de dinars a été dégagée uniquement pour l’urbanisme aussi il est demandé aux différentes parties d’assumer cette mission dans le cadre de la facilitation, car elle est le prélude d’une grande opération d’aménagement urbain, donc une nécessité pour le pays et pour nos villes et sans cette opération nous ne pouvons avancer ».

D. Hamia
Dimanche 2 Janvier 2011 - 11:46
Lu 1000 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+