REFLEXION

L’INDEMNISATION PROMISE PAR LA TUTELLE TARDE A VENIR : Les marins pêcheurs crient à l’injustice à oran

Les marins pêcheurs exerçant au niveau du port de pêche d’Oran sont dans l’expectative et ne savent plus à quel saint se vouer, se sentent marginalisés dans leur travail selon la déclaration d’un marin pêcheur Boukhari Rais du Bateau « Atlas » qui nous a affirmé « les patrons ne nous paient pas les journées de repos des mauvais temps en plus nous ne sommes pas assurés, sans aucune indemnisation, ni encore moins une prime d‘encouragement.



Ainsi les patrons sont pointés du doigt par les marins pêcheurs. ‘’Il faut que les patrons nous assurent  du fait qu’on travaille au noir, et si on ne travaille pas, on nous paye’’, a révélé notre source .Il faut souligner que ces marins pêcheurs  se déplacent  vers les zones interdites à la pêche et ce, durant la période du  repos biologique. Un autre marin Ahmed  nous a indiqué  que durant le repos biologique, les patrons d’embarcations de pêche, pour ne pas s’étaler sur cet épineux problème, sont contraints  à donner des cadeaux aux services concernés du fait qu’ils sont obligés, selon notre interlocuteur, de verser les  3000 à 4000 DA  pour pouvoir accéder aux zones interdites, du fait qu’ils ne savent pas où aller chercher le poisson. Ils sont dans l’obligation de pêcher dans ces  endroits. Pire encore, ils nous ont affirmé qu’ils activent dans de dangereuses conditions et sans tenues bien que le ministre de la pêche lors de sa   récente visite dans la wilaya d’Oran, leur a  bien promis qu’il   va  les indemniser  par l’octroi d’une prime  d’encouragement. Malheureusement, cette dernière n’a pas  encore vu le jour pour des motifs inconnus selon la déclaration d’Ahmed. Devant cet état de fait, qui ne fait qu’empirer, la vie sociale des marins pêcheurs qui activent  dans le noir, sans aucune prise en charge ni encore moins des douches pour se laver et des toilettes et même pas un café, notre interlocuteur dira : ‘’Nous n’avons pas de vestiaires, ni vêtements pour se couvrir du froid glacial’’. Devant cette situation, les marins pêcheurs interpellent le chef  du gouvernement pour leur venir en aide.

Medjadji H.
Mercredi 5 Février 2014 - 17:29
Lu 126 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+