REFLEXION

L’HECATOMBE SUR LES ROUTES, SE POURSUIT A MOSTAGANEM : 1 gendarme mort et 3 blessés dont un gravement atteint sur la RN 90

Encore une fois, la RN 90, vient de connaître un tragique accident de la circulation, survenu, hier tôt le matin aux environs de 5h20mn, qui a fait un mort, gendarme de son état et deux blessés dont un très gravement atteint.



L’HECATOMBE SUR LES ROUTES, SE  POURSUIT A MOSTAGANEM : 1 gendarme mort et 3 blessés dont un gravement atteint sur la RN 90
Dans la matinée d’hier aux environs de 5h 20mn, un tragique accident a eu lieu au niveau de la R.N 90, reliant le chef-lieu de wilaya de Mostaganem et la daïra d’Ain-Tedles. Un véhicule particulier de type Kya Picanto, à son bord quatre personnes dont un gendarme, en provenance d’Ain-Tedles et se dirigeant vers Mostaganem. A hauteur du douar Belhadri, le chauffeur du dit véhicule, effectuant un dépassement dangereux d’un véhicule de type Mazda camionnette qui le précédait, aurait perdu le contrôle de son véhicule en dérapant sur la chaussée. Le véhicule s’est renversé en faisant plusieurs tonneaux. Des trois personnes à bord, un gendarme en exercice dans la wilaya de Tamanrasset en est mort sur le coup et les deux autres passagers blessés dont l’un gravement atteints. La dépouille a été transférée à la morgue et les deux blessés vers les UMC de Tigditt. Les chiffres enregistrés en matière d’accident de la circulation enregistrés au premier trimestre de l’année en cours sont effarants. Pas moins de 9000 ayant causé la mort de 950 personnes en Algérie. Quelque 4 270 accidents sont survenus dans des zones urbaines contre 4 700 au niveau des zones suburbaines et rurales. Outre les 950 personnes décédées, ces accidents ont fait 13 900 blessés. Tel est le constat amer enregistré pour cette période. Lors d’une conférence de presse tenue à Alger en marge de la célébration de la semaine arabe de la sécurité routière, le directeur général du centre national de la prévention et de la sécurité routière (CNPSR), a fait état de la hausse des accidents de la circulation au premier trimestre 2009 avec 257 cas, soit un taux de 2,94 % par rapport à la même période pour l’année 2008, et ce au niveau national. Le même constat a été établi concernant le nombre de blessés, avec trois de plus par rapport au 1er trimestre 2008, soit un taux de 0,02 %. En revanche, le nombre de morts a connu une baisse avec moins de 26 décès (2,66 %). Abordant les principales causes de ces accidents, le directeur général du Centre de prévention évoque la responsabilité du facteur humain dans plus de 27,69 % des cas. Les raisons multiples occasionnant des accidents graves viennent en deuxième position, avec 3,44 %. Par ailleurs, l’orateur a fait état de la nouvelle procédure introduite cette année dans le cadre de la prévention. Il s’agit de la création de nouvelles directions régionales avec l’installation de commissions de wilaya de prévention routière. Le responsable de la prévention routière au niveau du ministère des Transports, a signalé pour sa part la hausse des délits d’excès de vitesse dans les zones urbaines. Il a souligné la nécessité de combattre le phénomène des contrôles techniques de complaisance, allusion faite à certains conducteurs qui ne soumettent pas leurs véhicules à cette procédure obligatoire.

Hocine
Jeudi 14 Mai 2009 - 08:05
Lu 459 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+