REFLEXION

‘’L’Etat marocain a ouvert une enquête sur l'incident’’

LE MINISTRE DE L’INTERIEUR A PROPOS DE LA VIOLATION DU CONSULAT D’ALGERIE A CASABLANCA

« Cet incident est un acte isolé qui ne reflète pas les vraies intentions de l’Etat marocain ».C'est en tout cas ce qu'a révélé, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et des collectivités locales Mr. Tayeb Belaiz , en marge de la cérémonie d’installation du nouveau wali de Mostaganem.



Mr. Tayeb Belaiz a déclaré que l’incident au consulat d’Algérie à Casablanca est un acte isolé, tout en affirmant par la même occasion ,qu’« Une enquête a été ouverte par les autorités marocaines  pour identifier les personnes responsables de cet incident » , avant d’ajouter que : « certes c’est un grave incident qui touche la sacralité de l’Etat Algérien, mais une enquête a été diligentée par les autorités marocaine pour identifier le ou les personnes responsables de cet incident.». Le ministre a indiqué aussi lors de cette rencontre avec la presse locale que le peuple algérien doit faire la différence entre le peuple marocain et le pouvoir marocain. La violation du consulat d’Algérie à Casablanca a fait réagir beaucoup d’officiels algériens. Alors que le ministre de l’intérieur croit à l’acte isolé, le porte-parole du ministère des affaires étrangères ne partage pas le même avis avec le ministre de l’intérieur. Or, selon le département de Lamamra, l’Algérie réfute la thèse de l’acte isolé. « Les éléments de preuve, examinés par des experts algériens, ne donnent pas de crédit à la thèse de l’acte isolé et que nous attendons des explications circonstanciées qui ont été exigées de la partie marocaine", a fait savoir, hier, le porte-parole du ministère des affaires étrangères à l’agence de presse service (APS). Interrogé par l’APS sur les circonstances de la profanation de l’emblème national, Belani a affirmé que "Nous regrettons la poursuite de la mobilisation de foules autour de notre ambassade à Rabat et de notre consulat à Oujda, car celle-ci est de nature à déboucher sur la répétition de ce genre de dérapages graves", a-t-il ajouté. Par ailleurs, revenant  au volet du rôle de l’administration algérienne dans la prise en charge des citoyens, Tayeb Belaiz, lors de cette conférence de presse  animée au siège de la wilaya de Mostaganem a réitéré l’engagement du gouvernement algérien à éradiquer la bureaucratie des services des services publics, à donner une aide aux investisseurs afin de s’engager dans le marché algérien et de privilégier le dialogue pour résoudre les problèmes au niveau des APC, Daïras et wilaya en planifiant des jours de réception pour les citoyens. Dans le même contexte, les documents exigés pour les papiers administratifs ont eu aussi une grande part lors de ce point de presse. Ces derniers sont devenus la hantise du citoyen algérien alors la nouvelle feuille de route du ministère de l’intérieur envisage de créer de nouvelles lois qui vont supprimer 30% des papiers dits « non utiles».   

Bouziane Kamel
Dimanche 3 Novembre 2013 - 22:00
Lu 492 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+