REFLEXION

L’Emir a promulgué la 1ère charte des droits des prisonniers



L’Emir a promulgué la 1ère charte des droits des prisonniers
La première charte des droits des prisonniers fixant les conditions de leur traitement avait été promulguée en 1843 par l’Emir Abdelkader, soit 21 ans avant la Convention de Genève. Le fondateur de l’Etat algérien moderne avait donné en 1837 des instructions écrites à ses troupes leur interdisant de tuer, de torturer ou de maltraiter les prisonniers de guerre français. Ces instructions ont été ensuite suivies par la tenue d’une grande rencontre à laquelle ont assisté plus de 300 chefs militaires et politiques en 1843 où une charte a été approuvée fixant les droits des prisonniers et les conditions de leur traitement. L’Emir avait même consacré une récompense aux Algériens qui remettaient à ses troupes un prisonnier et des sanctions contre les populations qui maltraitaient des prisonniers. A noter que l’Emir avait organisé une première opération d’échange de prisonniers avec l’armée française lorsqu’un prêtre est intervenu pour libérer un comte français fait prisonnier et avait même demandé à l’église catholique de déléguer un prêtre pour prendre en charge l’aspect religieux des prisonniers chrétiens, en guise de reconnaissance des droits religieux des prisonniers.

Réflexion
Lundi 18 Juin 2012 - 14:21
Lu 245 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+