REFLEXION

L’EXECUTION D’UNE DECISION DE JUSTICE TOURNE MAL A AIN KERMES : 5 personnes de la même famille mises sous mandat de dépôt à Tiaret



Le jeudi 20 février 2014, le procureur de la République près le tribunal de Frenda a ordonné la mise sous mandat de dépôt de 5 membres d’une même famille, originaire de la région de Twilat, relevant de la commune d’Aïn-Kermès à quelques 70 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret pour le grief : refus d’une instruction judiciaire, apprend-on de source proche de cet épineux dossier ; qui ajoute que le conflit entre deux grandes familles date depuis près de 2 années, et qu’il était pendant au niveau de la justice, cependant le mardi 18 février 2014, une famille de la commune de Rosfa, appuyée par un jugement définitif stipulant l’expulsion de 3 familles de la région de Twilat d’une superficie de 12 hectares aurait engendré des conséquences critiques puisqu’un important nombre des éléments de la gendarmerie nationale de la brigade d’Ain-Kermès accompagnant une huissière de justice ainsi que des services de la protection civile étaient sur les lieux et ont été empêchés par les membres de la famille Bentaloun d’appliquer la décision d’expulsion, et en signe de refus, ces membres de la famille ont incendié des stocks de paille et de foin, et ont exhibé des bouteilles de gaz butane menaçant d’une immolation collective, et l’on nous dira qu’une jeune fille a tenté de se jeter du toit d’une maison, et est sortie avec une fracture. Les membres de la famille Bentaloun ont fait monter leurs contestations de plus d’un cran et la mission de la protection civile a connu beaucoup de difficultés, un mobile qui a suscité la demande de renfort ; et de même chez les gendarmes ; mais l’exécution a été interrompue, et les contestataires arrêtés. Par ailleurs, plusieurs voisins nous ont déclaré que les familles Bentaloun ont occupé la ferme « Mildevaux » au début de l’indépendance et que leurs parents travaillaient chez les colons.  Ces colons, nous dit-on, et en complicité avec les Caids de l’époque ont fait expulser la famille Regued vers la région de Rosfa et il aurait fallu attendre plus de 60 ans pour revendiquer des droits. Une source sécuritaire nous dira que le mardi prochain (26 février) l’exécution aura lieu … Pour l’heure, l’affaire connaît un peu d’accalmie, mais un petit feu animera la poudrière … c’est sérieux.                 

Aek Berrebiha
Vendredi 21 Février 2014 - 19:00
Lu 154 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+