REFLEXION

L’EURO FLAMBE : Place du Novelty, véritable bourse à ciel ouvert



L’EURO FLAMBE : Place du Novelty, véritable bourse à ciel ouvert
« Comme à l’accoutumée, dès l’approche de la période du pèlerinage aux lieux saints de l’islam, les cambistes sortent leurs griffes et redoublent de férocité, pour en tirer le maximum de bénéfice dans le marché informel de la devise » A Mostaganem, l’Euro se négocie à ciel ouvert, au vu et au su de tout un chacun. Ces jours ci, les cambistes se sont multipliés et exhibent des billets en toute impunité. Si à la même période de l’année écoulée, l’Euro se négociait à 115 dinars, aujourd’hui, le change a atteint les 128 dinars l’Euro et risque de connaître une autre hausse, dans la mesure où la demande serait plus importante dans tous les prochaines jours. Ces combistes soutiennent que cette devise se fait rare, lors de cette saison, où la demande des futurs hadjis, se fait ressentir de jour en jour. Du coté du marché couvert de la ville, des jeunes et parfois moins jeunes proposent le change aux passants, alors qu’au niveau de la place du Novelty de véritables banques illicites, contrôlent le marché de la devise, des dizaines de millions de dinars sont échangés quotidiennement, en toute discrétion. Dans le cas où un client demande une forte somme, deux ou trois combistes s’associent pour le satisfaire. Cette activité qui est devenue florissante et lucrative, attire des candidats vers ce créneau juteux. L’Euro, le dollar et même parfois le dinar Tunisien sont proposés par ces jeunes et moins jeunes, alignés de part et d’autre, tout au long de la grande Rue du marché couvert, invitent de la main, les citoyens à se rapprocher d’eux, soit pour acheter des devises au échanger leurs monnaies. Temporairement les vacanciers, et surtout les retraités, sont les fournisseurs providentiels du marché informel de la devise. A noter, que la multiplication des bourses à ciel ouvert nous renseigne, sur l’insuffisance du contrôle des entrées et de sorties de devises dans notre pays. Pour remédier à cette situation, n’est-il pas souhaitable de procéder à l’ouverture de bureaux de change, de valoriser l’allocation touristique, et enfin, d’assouplir la fiscalité…

S.A.A
Jeudi 7 Octobre 2010 - 00:01
Lu 634 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+