REFLEXION

L'ETAT DES CIMETIERES DE LA VILLE SUSCITE LA COLERE DU WALI DE MOSTAGANEM : Temmar part en guerre contre les élus

Sales, délabrés, envahis d'herbes folles de la ferraille au cœur du cimetière, des bouteilles de vin vides jonchent le sol. L'état des cimetières de la ville de Mostaganem scandalise certains citoyens qui viennent se recueillir sur leurs proches, mais aucun des élus ou responsables n’a eu mal au cœur ! ‘’C’est fini, l’humiliation de nos morts,’’ a dit le wali, ‘’je suis en guerre… j’ai donné des ordres pour rétablir les cimetières et je ne permets aucune négligence, nous a informé, M.Temmar, hier.



 «Je suis allé au cimetière de Sidi Benhaoua, ce vendredi et je suis effaré par la saleté et par l'état de délabrement indigne de nos chers disparus, c’est honteux, une voiture ferraille en plein cimetière, et personne ne lève le petit doigt ‘’, nous répond le wali, en état de colère.
 ‘’Visiblement, tous les mostaganémois sont au courant de l'état des cimetières et partagent le même avis que le wali, mais aucune réaction de leurs parts. Même si la mairie n’a pas fait son travail, où sont les volontaires pour évacuer cette ferraille qui côtoie nos morts’’, s’est interrogé le wali.
Pour s’attaquer à cette situation qui a trop longtemps duré, le wali de Mostaganem, nous a révélé son plan d’urgence pour la réhabilitation de tous les cimetières de la ville de Mostaganem (Sidi Benhaoua, Tidjditt, Arsa), selon lui les cimetières de Mostaganem doivent être entretenus et équipés de toutes les commodités, il a ordonné aux élus de la commune et au chef de daïra de mener une opération d’entretien dans l’immédiat et de mettre à la disposition des cimetières des bacs poubelles, des robinets d’eau, des chaussées bitumées  et l’aménagement des murs d’enceinte .
L'entretien des tombes revient à l’APC, il ne saurait être question d’aucune excuse a signalé le wali.
Ainsi, il a fallu que le wali Temmar se rende en visite discrète au cimetière de Sidi Benhaoua pour que les tombes de nos ancêtres et proches profitent de la propreté et du respect, alors qu’aucun élu de notre commune n’a eu  mal au cœur pour défendre nos morts.  
Cet état de nos cimetières qui ne dérange personne : les herbes sauvages très hautes, foisonnantes, qui couvrent les sépultures et rendent les allées à peine visibles et les tas d'immondices et de canettes de bière vides jonchent le sol , n’a pas éveillé la conscience des élus de la commune de Mostaganem et au lieu de s’occuper des cimetières, de l’hygiène et du développement de la ville, ils se sont amusés  à maquiller le visage du centre-ville, tantôt avec des ronds-points et des jets d’eau pour gonfler la recette de leurs poches et tantôt avec des trottoirs en faïence pour blanchir leur pillage. S’il existe une réponse à tout ça, c’est que nos élus, soit, ils n’ont pas du sang mostaganémois soit leurs ancêtres sont enterrés ailleurs!

 

Riad
Dimanche 3 Janvier 2016 - 18:23
Lu 858 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+