REFLEXION

L’ENQUETE SUR L’ATTAQUE DU BATEAU HUMANITAIRE JETEE AUX OUBLIETTES : Israël, ce monstre créé et protégé par l’Occident



Nous attendons-nous vraiment à ce que les créateurs ligotent le monstre qu’ils ont enfanté ; la Grande-Bretagne, avec l’appui des Etats-Unis et de certaines nations européennes, a établi cet état criminel. Ils l’ont fait en échange de quelques services, et en pensant que l’exil des juifs envers cette terre, enlevée à leur colonie palestinienne, libérerait leur pays de l’emprise politique et financière de la dite communauté. Toute attaque envers l’Etat fasciste, qui est devenu l’avant-mont de l’empire anglo-américain dans le Proche-Orient barbare est, indirectement, une attaque contre l’impérialisme expansionniste de son créateur ainsi que celui de son héritier d’outremer.les puissances occidentales n'ont jamais critiqué officiellement et publiquement leurs alliés stratégiques, Israël pas plus que l'Indonésie à l'époque du quasi-génocide au Timor oriental...Les hystériques supporters d'Israël ont instrumentalisé le judéocide afin de garder la mauvaise conscience des Européens bien vive, histoire de parer à toute critique politique contre Israël : il suffit alors de ressortir le classique amalgame entre antisionisme et antisémitisme. Malheureusement, non. Dès qu’il s’agit de ce conflit, la propagande israélienne investit les médias occidentaux, suivant ces cinq règles de la «propagande de guerre», telles qu’elles sont décrites par Michel Collon dans son livre « Israël, parlons-en ! »: France 2 avait diffusé un reportage sur les raisons du blocus israélien, « pour bien comprendre ». Pour bien comprendre, il aurait fallu rappeler les causes profondes du conflit et comment Israël, Etat colonial, occupe des territoires palestiniens en violation du droit international. - Cacher les intérêts économiques. Pourquoi un pays se croit-il autorisé à assassiner des membres d’un équipage humanitaire dans les eaux internationales ? Jusqu’ici, Israël a toujours jouit d’une impunité car il est soutenu par les plus grandes puissances occidentales, principalement les Etats-Unis. Sa mission ? Jouer le rôle du gendarme du pétrole dans la région stratégique du Moyen-Orient. Israël a cherché à diaboliser les pro-Palestiniens : un convoi humanitaire regroupant diverses ONG, des députés européens et même un prix Nobel de la Paix s’est transformé en « action de déstabilisation politique au service du Hamas ». Le mouvement de résistance palestinien démocratiquement élu étant présenté comme « une organisation islamiste ayant pris le contrôle de Gaza par la force et étant la principale source de conflits. » La propagande israélienne a tenté de faire croire au monde que « le commando israélien a perdu le contrôle de la situation, attaqué par une bande d’activistes surexcités. » Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé sur les bateaux. Ce qui est clair par contre, c’est qu’Israël a abordé le convoi dans les eaux internationales. Il s’agit d’un acte de piraterie qui place les activistes pro-palestiniens en situation de légitime défense. Comme l’Etat hébreu monopolise l’information, c’est la version israélienne qui a occupé la majeure partie des informations consacrée à l’attaque de la flottille par les rédactions occidentales. Certains médias ont tenté de comprendre ce qui s’était passé : les activistes étaient-ils armés ? Qui a attaqué en premier ? La flottille avait-elle un objectif caché ? Ces questions restent secondaires et il a été difficile d’y apporter des réponses précises. Israël exerce un contrôle sur l’information et ses complices occidentaux cachent bien leur jeu. Mais l’élément principal reste le blocus illégal et inhumain imposé à la population de Gaza et que des personnes ont payé de leur vie le fait d’essayer de briser cette situation injustifiable. Et les puissances occidentales n'ont jamais critiqué officiellement et publiquement leurs alliés stratégiques, Israël. En attendant, les crimes commis par les militaires israéliens contre de paisibles civils dans un bateau dans les eaux internationales restent impunis. Ce ne sont pas les premiers, et certainement pas les derniers.

A.Salim
Samedi 7 Août 2010 - 11:05
Lu 322 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+