REFLEXION

L’EGYPTE... UN PAYS EN FAILLITE : L’opposition s’organise pour sauver le pays

Les pays au bord de la banqueroute comme l’Egypte doivent s’abstenir à insulter leurs voisins, et s’imposer une cure d’austérité radicale. Aussi le cas de l’Egypte de Moubarak de chercher une buée de sauvetage pour dérouter l’opinion publique et désorienter les 70 millions de pauvres malheureux qui vivent sous le seuil de la pauvreté et de la misère.



L’EGYPTE... UN PAYS EN FAILLITE : L’opposition s’organise pour sauver le pays
Officiellement, l’Egypte ne dispose actuellement de réserve que pour un maximum de 45 jours. L’Egypte de Moubarak, son régime favorable à ‘’l’Etat Hébreux’’ ne doit pas en principe permettre à ses sbires des médias et officiels ainsi qu’à ses centaines de clowns et avocats à porter atteinte aux martyrs de l’Algérie. Les accords de la honte de Camps David, c’est l’Egypte qui les a signés pas l’Algérie. Ainsi, Moubarak ne rêve plus de voir accéder son fils à la tête de la présidence pour lui succéder. Ce n’est pas un Royaume nous déclara Mr Georges un Egyptien nationaliste dirigeant de l’opposition –KIFAYA- ce qui veut dire Ca suffit ! Cette Egypte en faillite, dans l’attente du mois de janvier prochain, pour recevoir l’aumône des Etats-Unis, une aide annuelle consacrée au régime de Sadate en remerciement de sa capitulation lors des accords de Camp David, et bien sûr, rallongée aussi au régime de Moubarak. Tragique réveil des médias et officiels égyptiens, à l’occasion d’un match de foot ball, pour déverser leur venin sur « Israël » pardon sur l’Algérie et son peuple, « Israël » n’est plus un ennemi pour le pouvoir, les riches et la mafia égyptienne. Le régime égyptien, selon des rapports secrets, s’est endetté pour financer la consommation à l’approche d’échéances électorales truquées et pour apaiser les revendications populaires. Il a emprunté pour réaliser de douteuses opérations et pour faire la guerre à Hamas et aux Palestiniens de Ghaza. Aussi pour alimenter les fuites de capitaux. Une manière comme une autre de spéculer contre les monnaies des pays du Golf et de son voisin, Jamahiriya Libyenne. Le rapport secret estime que les responsables du régime en place au Caire possèdent des centaines de millions de dollars à l’étranger, à leur tête la famille Moubarak et la famille du patron de l’armée! Bien sûr, une partie des sommes empruntées a été consacrée à l’investissement au profit des militaires, mais trop peu. La situation financière, s’est brutalement détériorée au début de cette année, le régime égyptien s’isole complètement de la communauté internationale, ce qui constitue pour le Caire un saut dangereux vers l’inconnu. Le régime égyptien qui n’est pas un parangon de vertu. Un soulèvement populaire est en train de s’organiser dans le Saïd, une région rurale où les pauvres paysans se font destituer de leurs terres pour cause d’impossibilité de remboursement de créances, d’autres se font arnaquer par les « Bahawats » qui possèdent la justice de leur côté et manipulent tous les services de sécurité. Quant à l’opposition politique, le parti des frères Musulmans, le mouvement ‘Kifaya’ et l’organisation des étudiants libres, avec une large frange de l’armée se préparent pour sauver l’Egypte malheureuse des mains de la dictature.

A.Benbrik
Mardi 8 Décembre 2009 - 23:01
Lu 914 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+