REFLEXION

L'EFFET LIBYE SUR L’EX PARTI UNIQUE : Le "fric" de Kadhafi sème la discorde au FLN

Rien ne va plus au sein du FLN. Le récent voyage en Libye du député et membre du comité central du FLN, Sadek Bouguettaya, pour assister à un congrès organisé par des tribus favorables à Mouammar Kadhafi, a fini par alimenter une véritable guerre de tranchées entre les militants du parti.



L'EFFET LIBYE SUR L’EX PARTI UNIQUE : Le "fric" de Kadhafi sème la discorde au FLN
Si les partisans d’Abdelaziz Belkhadem partagent les vues et soutiennent Sadek Bouguettaya, ex-président du Comité des relations extérieures du Parlement, les « redresseurs » et adversaires de Belkhadem ont crié leur colère. Ces « redresseurs » ont même condamné «les propos proférés à l’encontre des rebelles Libyens par Sadek Bouguettaya». Pis encore, de nombreux militants redresseurs ont accusé Belkhadem et son ami Sadek Bouguettaya d’avoir touché des centaines de milliers de dollars de la part de l’ambassade libyenne à Alger afin d’assister à ce congrès. Selon certains militants et députés du FLN ayant requis l’anonymat, les tractations entre Belkhadem, Sadek Bouguettaya et les émissaires de Kadhafi à Alger auraient duré plusieurs jours. Le but était de trouver un accord sur la participation du FLN à ce congrès au cours duquel le député Sadek Bouguettaya a prononcé un discours de soutien à la cause désespérée du guide Libyen, tout en pourfendant violemment les rebelles et les opposants de Benghazi. «Belkhadem et Bouguettaya sont des affairistes. Ils ont négocié un joli pactole pour aller en Libye et délivrer un message de soutien à Kadhafi. Ce dernier, victime de son isolement international, n’a pas hésité à payer cher les services du FLN », précisent nos sources qui assurent que des investigations seront menées au sein du FLN et que des révélations mettront à nu cette «scandaleuse pratique de corruption». De son côté, Abdelaziz Belkhadem prépare sa défense. Il a d’ores et déjà contacté plusieurs personnalités influentes pour leur demander une protection au cas où ses opposants recourent à la Justice. En bon soldat du régime, Belkhadem aurait reçu des assurances qu’il ne risque rien. Ceci dit, le fric de Kadhafi a semé de nouveau la discorde au FLN. Et pire encore, il a gravement souillé son image auprès des Algériens.

Riad
Mardi 6 Septembre 2011 - 22:01
Lu 924 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+