REFLEXION

L’Algérien, le congelé



L’oignon est 15 DA, la pomme de terre varie entre 30 et 40 DA, la tomate à 50 DA, la carotte à 30 DA, la betterave à 30 DA, la laitue selon l’offre, elle peut être exposée à 20 DA comme elle peut atteindre 100 DA. Les fruits ont connu une légère baisse à leur tour, à l’image des poires et des bananes. Alors que demande le peuple, sinon de se pencher sur le circuit de la viande rouge, qui reste à nos jours le cercle fermé et la chasse gardée de certains éleveurs et maquignons qui font comme bon leur semble de ce produit qui demeure loin de la portée de la majorité des ménages et ce depuis des années. Aujourd’hui l’Algérien est surnommé « Le congelé », car certains enfants nés ces dernières années, n’ont encore goûté à l’agneau. Et comme disait un citoyen, à force de consommer du congelé et du surgelé, l’Algérien est devenu congelé d’esprit. Il ne réfléchit plus, il ne pense plus, il n’invente plus, il ne crée plus, il ne sait que consommer, du congelé surtout… !

. .
Jeudi 7 Octobre 2010 - 00:01
Lu 326 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+