REFLEXION

L'Algérie envisage de fermer sa frontière avec le Mali



Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a envisagé l’éventualité de la fermeture des frontières algéro-maliennes. «Nos frontières sont strictement contrôlées mais l'éventualité de leur fermeture n'est pas écartée. Nous allons nous concerter avec le ministère des Affaires Etrangères pour décider de cela», a déclaré M. Ould Kablia dans un entretien accordé à un quotidien national, expliquant que cette mesure n'a pas été prise, parce qu'il y a «des Algériens et d'autres ressortissants qui passent la frontière». Le ministre a fait remarquer que la situation demeure «difficile aux frontières», vu la conjoncture. «Avant, il y avait le terrorisme, puis il y a eu la liaison entre les terroristes et les narcotrafiquants», a-t-il dit. «Il se trouve que les groupes ethniques ont des problèmes politiques qui viennent se greffer sur le reste. A partir du moment où l'un des acteurs au sein du Cemoc (Comité d'état-major opérationnel conjoint) qui est le chef d'état-major malien n'occupe plus ses fonctions, la donne est totalement bouleversée», a ajouté M. Ould Kablia. Il a souligné l'importance de la prise de nouvelles dispositions pour chaque conjoncture, notant que l'Algérie va «probablement» prendre les mesures qu'il faut pour faire face à la situation née de l'enlèvement de ses diplomates.                

Seif-Eddine
Mardi 10 Avril 2012 - 09:35
Lu 307 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+