REFLEXION

L’ARABIE SAOUDITE JOUE LA CARTE DU PELERINAGE ! : Les frères musulmans en Algérie sur les traces de leurs confrères en Egypte

Des sources ont révélé que l’Egypte fait pression sur l’Algérie pour classer les ‘’frères musulmans algériens’’ dans la case des organisations terroristes! Et si l’Etat algérien approuve cette option, les frères musulmans de l’Algérie seront interdits d’accomplir le rite du hadj, après que l’Arabie Saoudite, a introduit neuf organisations sur la liste des (groupes terroristes), y compris les Frères musulmans, qui possèdent des branches en Algérie et dont un bon nombre activent sous les couleurs du MSP.



Les membres de l’organisation des Frères musulmans dans les différents pays du monde, dont l'Algérie, seraient sans doute confrontés au risque d’interdiction d’accomplir le rite du hadj, cinquième pilier de l'Islam, après que l’Arabie Saoudite, a introduit neuf organisations sur la liste des (groupes terroristes), y compris les Frères musulmans, qui possèdent des succursales (actives) en Algérie et dont un nombre important  de militants activent sous la bannière de certains partis, notamment le Mouvement de la société pour la paix (MSP)• En principe, il serait impossible pour les partisans du (MSP), et d'autres «frères musulmans d’Algérie » de pouvoir obtenir un visa Hadj de l'ambassade d'Arabie Saoudite, compte tenu de la récente décision prise par ce pays, sauf dans le cas où ils réussissent à convaincre Riyad qu’ils n’ont intellectuellement aucune appartenance politique, ni loyauté envers les (Frères musulmans de l'Égypte)• par ailleurs, l'Egypte serait entré en contact avec l'Algérie pour  mettre en application, la décision du gouvernement égyptien qui considère les Frères musulmans comme des terroristes ; une décision qui avait été communiquée aux différents pays arabes. Selon certaines sources, la classification si elle venait à être adoptée, elle mettrait, (le groupe de Mokri) dans une réelle difficulté, surtout que leur parti a annoncé le boycott de la prochaine élection présidentielle• En plus du (MSP), d’autres  formations politiques du courant des Frères musulmans, se trouveraient elles aussi en difficulté au cas où cette décision serait généralisée. Il s’agit plus particulièrement du Front du changement dirigé par Abdelmadjid Menasra, et du parti  de l'édification nationale d’Ahmed Dane et bien d'autres. Pour rappel, l'Arabie saoudite avait inclus les Frères musulmans sur la liste des groupes terroristes suite  à une demande du ministère égyptien des Affaires étrangères. Dans ce contexte, l’Algérie est concernée par l'invitation égyptienne, du fait qu’elle avait ratifié la convention arabe pour la lutte contre le terrorisme.

Toufik
Lundi 10 Mars 2014 - 18:11
Lu 528 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+