REFLEXION

L’APW de Mostaganem se penchera-t-elle sur le phénomène des constructions illicites ?

“La lutte contre la construction illicite au niveau des plages par l’application immédiate des lois en cours.” Ce sont les commandements décidés du wali de Mostaganem lors de ses multiples visites au niveau des communes. Il a même affirmé qu’aucune ne sera tolérée. Un constat amer sur l’état déplorable dans lequel se débattent les plages de Petit Port et Ain Brahim.



Malheureusement, certains responsables locaux refusent de s’y attaquer, dont la cause demeure toujours  ignorée. Lors de cette session de l’APW, qui aura lieu dans les tous prochains jours, les élus se pencheront-ils sur ce cas, du fait que le secteur du tourisme  y  est  programmé, diront bon nombre de citoyens de Sidi Lakhdar soucieux de l’avenir de ces deux importantes plages tant défigurées. Le phénomène  a, en effet, dépassé les limites de l’admissible et les lois  quotidiennement piétinées. La liste est très longue déplore t  on. Le phénomène s’est accéléré depuis quelques années. Actuellement, ces constructions et extensions  se comptent par dizaine. La mise en garde n’a produit aucun effet semble t-il.  Chaque  responsable local s’est muré dans le silence, comme si ce phénomène n’existait pas. En clair, personne ne veut se mouiller pour ne pas passer pour le mauvais, le méchant. C’est la fuite devant les responsabilités. Enfin, le populisme dans toute sa laideur destructrice des valeurs républicaines règne en maître. Précisément à cause du populisme, la violation de la loi est devenue dans la  zone, une mesure sociale. Ce qui se passe, est scandaleux, diront certains membres  du mouvement associatif qui appellent les  services  concernés de faire appliquer les lois en matière de protection de l’environnement et du littoral et d’autres lois de la République. A noter qu’il y a quelques deux  mois environ, deux récentes  constructions illicites seulement ont été démolies à Petit Port tout en épargnant des dizaines. Une manière d’atténuer la polémique s’exclame-t-on à Sidi Lakhdar.

Houssam
Dimanche 31 Mars 2013 - 11:05
Lu 251 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+