REFLEXION

L’APC de Mahdia dans l’œil du cyclone

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, 13 membres de l’APC de Mahdia déclarent décliner toute responsabilité quant à l’impasse que connaît cette assemblée en avançant l’argument que le P/APC ne mesure aucunement ses réticences à l’adresse de leurs préoccupations s’agissant de la restructuration des commissions et des élus.



Les 13 signataires de la pétition dont une copie a été, en effet,  remise à « Réflexion », auraient boycotter la délibération du 12 juin 2014, relative au dossier « Couffin du Ramadhan » avançant que le P/APC aurait désigné des personnes étrangères à l’APC pour l’établissement des listes en rappelant que ces 13 élus accusent le P/APC d’être derrière des décisions unilatérales, et qu’il n’est pas apte au dialogue ni à la communication. Cependant, le P/APC joint par nos soins réfute en bloc ces accusations et déclare officiellement que le wali est au courant de ce qui se passe, et ajoute cet adage : « Écouter … la transparence dérange » Par ailleurs, certaines citoyens interrogés, nous ont déclarés à l’unisson que l’impasse de l’APC de Mahdia est un signe de grande sanction des citoyens et sollicitent l’intervention de Mr le wali.

Abdelkader Berrebiha
Mercredi 18 Juin 2014 - 10:43
Lu 100 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+