REFLEXION

L'APC d’Oran flouée et des millions dans la nature



La gestion de la gare routière du quartier Castors fait grincer des dents ces derniers jours. La structure, un patrimoine de la commune d'Oran, est laissée dans un état d'abandon que rien ne justifie. Cette gare routière accueille chaque jour plus de 400 autocars desservant plusieurs lignes, à savoir Gdyel, Arzew, Sig, Sidi Bel Abbès et Tlélat. Ces derniers sont soumis au paiement d'un droit d'entrée d'un montant de 200 DA pour chaque véhicule. De plus, elle accueille également les taxis assurant la ligne Oran-Alger, qui sont soumis à la même obligation, à savoir payer leur droit d'accès fixé à 100 DA. Curieusement, cet argent est perçu sans aucun document ni reçu.

Réflexion
Mardi 9 Avril 2013 - 10:28
Lu 191 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+