REFLEXION

L’ALGERIE INTERDIT L’EXPORTATION DES CUIRS ET PEAUX : Une bonne initiative, mais reste la suite !



L’Algérie a enfin mis un terme à l’exportation d’une des matières premières précieuse, les cuirs et peaux. Cette matière convoitée depuis des années dans le silence, favorisée par les chambres du commerce. Une exportation qui vidée le pays de sa richesse et a fortuné les exportateurs. Les producteurs de chaussures, sandales, sacs etc. forcés au chômage depuis, d’abord par l’absence de matière première en cuir qui était tout à fait réservée à l’exportation et aussi par l’importation des produits camelotes de très mauvaise qualité en chaussure par exemple, où le marché algérien est devenu la poubelle de l’Asie. Une exportation dont le trésor algérien n’a jamais gagné un euro, selon notre enquête auprès des banques. Cette bonne initiative a été accueilli favorablement par les citoyens qui ne demandent au gouvernement d’agir en vitesse de croisière pour mettre un terme aussi à l’ exportation d’autres produits de première nécessité dont le poisson et les dattes en respectant les principes les plus élémentaires de l’auto insuffisance.

Ibn Khaldoun
Samedi 16 Juillet 2011 - 11:57
Lu 647 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+