REFLEXION

L’ALGERIE APPELLE LA COLOMBIE A SOUTENIR SON ACTION : Bouteflika part en guerre contre la chute du pétrole

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika, a chargé, son ministre de l'Energie, Youcef Yousfi de porter un message au président de la Colombie Juan Manuel Santos pour l’inviter à se joindre à l’initiative de l’Algérie, qui mène depuis plusieurs mois une course diplomatique acharnée pour tenter de convaincre les pays exportateurs de pétrole à se mobiliser autour d’une action visant à freiner la chute des prix du pétrole.



Ainsi , le ministre de l'Energie Youcef  Yousfi, envoyé spécial du président de la République Abdelaziz Bouteflika, a été reçu par le ministre colombien des Mines et de l'énergie Tomas Gonzalez Estrada, à qui il a remis un message au président de la Colombie Juan Manuel Santos concernant notamment la situation du marché pétrolier, a rapporté l’APS.
Selon un communiqué du ministère de l'Energie reçu mardi, le message du président Bouteflika s'inscrit dans le cadre des démarches qu'il a initiées auprès de ses pairs des pays producteurs de pétrole, en relation avec la situation que connaissent actuellement les prix des hydrocarbures. Cette rencontre a, par ailleurs, été une occasion pour procéder à un échange de vues sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun, ainsi que sur "les perspectives de renforcement du partenariat bilatéral avec  un accent particulier mis sur la coopération dans le domaine de l'énergie"
 A rappeler que  Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika tente désormais de trouver une solution avec les autres pays producteurs de pétrole afin de stabiliser les prix du marché et éviter la crise financière aux pays  de l’OPEP.  Depuis quelques mois, le  premier ministre, Abdelmalek Sellal , ainsi que plusieurs autres ministres en relation avec le secteur ont visité plusieurs pays tel que le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Nigeria , l’Angola,  le Mexique ainsi que l’ Arabie Saoudite., afin d’ouvrir des discussions autour de la question. Mais face au poids lourd des pays exportateurs, la route est difficile mais pas impossible  de trouver un consensus avec  ces pays de  réduire leur production, en dépit de la baisse des prix.  Pour preuve, les initiatives diplomatiques du Président Bouteflika afin d’arrêter la chute des prix semblent trouver écho chez  certains membres de l’OPEP.

 

Riad
Mardi 10 Mars 2015 - 18:22
Lu 731 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+