REFLEXION

L’AGENCE FONCIERE DE TISSEMSILT AU MILIEU D’UN NOUVEAU SCANDALE : Détournements de milliers de tonnes de ciment pour des projets fictifs

Escroquerie, erreurs ou tout simplement tromperie, les scandales fonciers et financiers continuent d’éclabousser la gestion de l’agence foncière de Tissemsilt.



Si la condamnation de l’ancien directeur de cette agence en est l’épisode le plus récent, de telles affaires sont plus anciennes que la date de la création de la dite agence. En effet, un nouveau scandale vient secouer cette agence, des documents en notre possession démontrent sans le moindre doute que durant des années, des entreprises de réalisation contractant des marchés avec  l’agence foncière de la wilaya de Tissemsilt se sont enrichies de la façon la plus scandaleuse du commerce illégal du ciment. Selon ces mêmes documents, l’entreprise des ciments et dérivés d’Ech-chelif  ECDE avait envoyé une correspondance en date du 23/03/2005 adressée au directeur de l’agence foncière de l’époque lui expliquant avec les détails les noms des entreprises et les tonnages en ciment accordés à ces entreprises qui soit disant avaient contracté des marchés avec l’agence foncière de Tissemsilt, à cela tout parait normal et sans aucune anomalie sauf que sur le terrain et après près de dix ans, la vérité amère vient de faire tomber les masques, des marchés inexistants attribués à certaines entreprises bien évidement avec la complicité des responsables de l’agence foncière et du bureau d’étude.  D’autres marchés dont le nombre de logements à réaliser était gonflé pour pouvoir bénéficier de quotas élargis en ciment et le pire c’est qu’après dix ans, certains de ces projets ne sont encore pas achevés et d’autres qui sont au niveau des fondations. Les exemples ne manquent pas, car le projet des 146 logements participatifs à Tissemsilt dont l’entreprise avait bénéficié à l’époque de 1375 tonnes de ciment alors qu’une grande partie de ce projet a été achevée par les propres moyens des bénéficiaires et d’autres logements qui sont encore au niveau des fondations, la même situation s’applique au projet des 68 logements participatifs à Layoune où l’entreprise avait bénéficié de 1695 tonnes pour un projet fantomatique, un autre projet relatif à la réalisation des 70 logements participatifs à Teniet El Had avec 1245 tonnes pour une entreprise qui n’a jamais entamé son chantier sur ce site etc. Toutes ces quantités de ciment profitaient aux entreprises qui les écoulaient au marché parallèle et sans qu’elles soient inquiétées par quiconque. En somme, si ces vérités étaient longtemps « camouflées » parce qu’elles impliquaient plus d’un, il n’en demeure pas moins que de telles vérités qui sont d’ailleurs vérifiables sur le terrain poussent les hauts responsables à déclencher une enquête et situer les responsabilités. De notre côté, nous avons tenté de saisir par téléphone les responsables de cette agence mais en vain, à chaque fois, il n y avait personne pour  répondre à certaines  questions qui restent encore sombres

A. Ould El Hadri
Vendredi 14 Mars 2014 - 16:22
Lu 316 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+