REFLEXION

L’AFFAIRE DES 31 QUINTAUX DE KIF SAISIS A SAIDA : 20 ans de réclusion pour les chefs du réseau



Août 2011, nous sommes au mois de jeûne, des informations parviennent aux éléments de la gendarmerie sur un réseau international de trafic de stupéfiant. Selon ces mêmes informations, ce réseau importait le kif du Maroc avec la complicité de trafiquants marocains qui l’acheminaient jusqu’à Maghnia. Là, ce sont d’autres trafiquants qui prenaient en charge les cargaisons de stupéfiants et les acheminaient ainsi jusqu’aux frontières Est du pays. Et cela bien entendu en empruntant des routes à chaque fois différentes. En effet, selon les éléments de cette enquête, le kif transitait par El Bayadh, Naâma et Saida arrivant à Oued Souf et Hassi Messaoud. De là, il franchissait la frontière algérienne allant en Tunisie et en Libye. C’est de là qu’il était alors embarqué vers plusieurs pays d’Europe dont la France et l’Italie. Mais pourquoi tous ces détours, c’est pour ne pas éveiller les soupçons des éléments sécuritaires que les trafiquants changeaient à chaque fois de destinations. Toutefois, avec toutes ces précautions cela n’empêchera pas les gendarmes de saisir la quantité de 31 quintaux de kif et d’arrêter une personne. Interrogé, le dénommé H.A passera aux aveux et donnera les noms de tous ses complices dont le principal instigateur est son cousin paternel H.M et qui avait réussi à prendre la fuite. Ce dernier se faisait livrer le kif par un autre trafiquant appelé Samir El Wahrani. Appelé à la barre du tribunal criminel d’Oran, H.A fera volte face et reviendra sur ses déclarations jurant qu’il est innocent. Mais voilà les noms qu’il avait donnés et les lieux de rencontres des narcotrafiquants finiront par le charger et l’accusation pèsera lourde contre lui. Le représentant du ministère public mettra le point contre le trafic international de stupéfiant qui a pris des proportions alarmantes. Il  requit alors la peine maximale contre H.A. Suite aux plaidoiries de la défense qui demandera l’acquittement, le mis en cause a été condamné à 20 ans de réclusion.                                  
 

Medjadji. H
Samedi 19 Janvier 2013 - 00:00
Lu 225 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+