REFLEXION

L’ABATTAGE CLANDESTIN A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI A ORAN : D’importantes quantités de viandes saisies

Face à la cherté des prix de la viande rouge, de nombreux citoyens sont de plus en plus tentés par la viande issue de l’abattage clandestin, dont les sites les plus réputés sont Hassi Bounif et Hassi Ameur, où les prix sont plus abordables que sur les marchés.



L’ABATTAGE CLANDESTIN A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI A ORAN : D’importantes quantités de viandes saisies
Mais cette viande incontrôlée  par les services vétérinaires a été souvent à l’origine d’intoxications alimentaires ou source de maladie qu’on découvre plus tard. Afin de faire face à ce phénomène, en vue de protéger la santé du consommateur, les services compétents s’activent, notamment en cette période de jeûne. En effet, les services de contrôle de la direction du Commerce de la wilaya ont saisi avant-hier, 4 quintaux de viande issue de l’abattage clandestin et qui s’ajoute à une autre saisie opérée au début du mois de Ramadhan. Cette quantité de viande non estampillée par les services vétérinaires a été découverte chez plusieurs bouchers.  Les inspecteurs de la qualité ont saisi également de la viande hachée préparée à l’avance. En dépit des mesures prises pour contrecarrer le phénomène, certains bouchers continuent à pratiquer l’abattage clandestin au détriment des lois qui régissent ce volet.  A titre d’exemple, le marché de Hassi Bounif où plusieurs carcasses sont exposées au su et au vu de tout le monde. Le constat est identique à Souk Larbaâ et autres marchés de la ville.  Face à de tels risques, les services du Commerce et ceux de la Santé tirent la sonnette d’alarme sur les conséquences que peuvent engendrer la consommation de viande non contrôlée par les services compétents. Certains riverains soucieux de l’ampleur du phénomène préconisent la mise en place de brigades spéciales de contrôle au niveau de ces marchés. Dans ce registre, un important programme a été mis en place au niveau de la direction du Commerce pour lutter contre ce fléau. Les maires des communes ont été à leur tour associés à ce plan d’action après les directives émanant de la wilaya et portant sur l’éradication du phénomène. A noter que plus de trente brigades sont mobilisées pour assurer le contrôle durant la saison estivale et le mois de Ramadhan.

Medjadji. H
Dimanche 21 Juillet 2013 - 13:09
Lu 167 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+