REFLEXION

«Koumou ila salat»



L’imam de la vieille mosquée d’El Afroun, dans la wilaya de Blida, a été contraint d’interrompre le prêche de la prière du vendredi et d’appeler les fideles à se lever pour la prière après que des femmes se trouvant à la mosquée ont perdu leur patience suite au long prêche de l’imam et ont commencé à frapper contre les murs de la mosquée dont une partie donne sur la salle de prière réservée aux hommes. Il semble que l’opposition à l’imam a voulu étendre son opposition par le recours aux filles d'Eve pour faire pression sur lui et le pousser à la démission, après l'échec de toutes les tentatives précédentes, sans la moindre retenue pour le caractère sacré de la mosquée. Selon certains fideles le bruit venait de la maison de l’imam se trouvant dans l’enceinte de la mosquée.

Réflexion
Lundi 9 Mai 2011 - 12:04
Lu 432 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+