REFLEXION

Kidnappé, un entrepreneur libéré de ses ravisseurs à Taghit (Bechar)

Agissant sur information faisant état du kidnapping d’un entrepreneur répondant aux initiales G.M dans des circonstances floues, après avis du procureur de la République près le tribunal de Bechar, les forces de police de la brigade criminelle de la sûreté de wilaya ont aussitôt entrepris les premières enquêtes et recherches qui leurs ont permis de savoir, que les kidnappeurs avaient un compte à régler avec la victime, qui avait une dette envers ses ravisseurs. Les kidnappeurs ont exigé une rançon de 600 millions de centimes pour sa libération.



C’est  par un communiqué de presse de la cellule de communication de la sûreté de wilaya qu’on a appris la nouvelle. Le même document précise, qu’après exploitation des données techniques et autres renseignements, il a été localisé la zone susceptible d’abriter l’otage, située sur une bande désertique sur la route  de wilaya à 50 Km de la commune de Taghit. Compte tenu des difficultés géographiques de cette zone aride, et eu égard aux circonstances de nuit, tous les moyens humains et matériels techniques ont été mis en œuvre pour arriver à mettre la main sur les ravisseurs afin de  libérer l’otage. Ainsi, l’intervention des forces de police a été d’une grande efficacité, ce qui a permis de libérer l’otage qui était dans un état psychique lamentable et d’arrêter les kidnappeurs au nombre de trois jeunes hommes âgés entre 34 et 39 ans. Ajoute le même communiqué. Selon les termes de ce document l’otage libéré âgé de 33 ans a été présenté aux représentants de différents journaux de la presse écrite locale et à la télévision, son corps  porte des sévices  suite aux tortures qu’il avait subi par ses ravisseurs. Les mis en cause ont été présentés par devant le procureur de la République, qui a ordonné leur mise en détention préventive. Il est à noter aussi que cette opération, en raison de sa complexité sur le terrain et son déroulement en plein désert a été menée par le chef de sûreté de wilaya en personne en étroite collaboration avec la brigade criminelle de la sûreté. Cette affaire de rapt qui semble être la première du genre que connaît cette wilaya, a été bien maîtrisée et s’est achevée avec succès ; Dira-ton !

FENDAOUI HADJ
Samedi 7 Juin 2014 - 10:43
Lu 322 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+