REFLEXION

KHEIR EDDINE : Les locaux commerciaux dans un état désolant

La logique veut que lorsqu’on crée une chose c’est pour s’en servir, surtout lorsque la création de la chose en question a été réalisée à coup de milliards, suite à une étude. Mais malheureusement, chez nous on réalise des ouvrages pour les délaisser et pour ne pas prendre soin de leur état



En effet, dans le cadre du programme initié par le président de la République pour la résorption du chômage, consistant à la dotation de chaque commune du pays de 100 locaux commerciaux pour les jeunes, la commune de Kheir Eddine a bénéficié d’un quota de locaux professionnels dont la plupart sont exploités par des jeunes. Cependant, après quelques temps, ces locaux, notamment ceux en face du CEM semble être l’endroit le plus sale où règne un désordre indescriptible. D’après nos sources, les escaliers des deux entrées qui mènent au premier étage de ces locaux sont dans un état dégoutant puisque la saleté en ces lieux est si criarde que l’air ambiant est irrespirable en ces journées de canicule,  une odeur pestilentielle a envahi l’endroit ; les ordures jonchent le sol, de l’urine et des excréments humains souillent les lieux de haut en bas où les clients ne peuvent pas pénétrer à cause de ce spectacle désolant qui s’offre quotidiennement aux citoyens qui n’arrivent toujours pas à expliquer les raisons d’un tel gâchis et pourquoi ces lieux sont mal entretenus à ce point sans une véritable prise en charge du problème par les autorités locales. Cette situation est due aux ivrognes qui utilisent les escaliers en question pour se soulager et pour s’adonner à l’alcool dans cet endroit où il n’existe aucune clôture pour protéger les locaux se trouvant à l’étage. ‘’Ces gens les prennent comme des toilettes pour faire leurs besoins et cela se produit après la fermeture du lieu, malgré qu’il existe des toilettes publiques à quelque 200 mètres, au niveau du nouveau marché couvert’’ nous a déclaré un comptable dont le local se trouve à l’étage d’en haut. Enfin et face à ce problème, les commerçants interpellent les autorités locales pour l’affection d’un gardien permanent et d’une femme de ménage pour que ce lieu gardent sa propreté et même la réalisation d’une clôture pour la protection des escaliers. Par ailleurs, ces mêmes commerçants sollicitent l’intervention du chef de la sureté de daïra pour empêcher les ivrognes de s’approcher de leurs locaux qui risquent d’être cambriolés.

Tayeb Bey Aek
Samedi 3 Mai 2014 - 11:08
Lu 172 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+