REFLEXION

KHARROUBA (MOSTAGANEM) : En colère, des citoyens bloquent l’accès à la décharge

Des citoyens ont bloqué, hier mercredi l’accès menant à la décharge à Kharrouba au niveau des 600 logements, pour demander son éradication totale. Se servant de barricades de fortune ils ont empêché les véhicules chargés d’ordures d’y pénétrer. Ils dénoncent la gestion de ces ordures ménagères qui demeure toujours un véritable problème difficile à résoudre pour les collectivités locales malgré des promesses et des promesses….



Pour exprimer leur ras le bol, les protestataires qui se disent outrés par de tels comportements inciviques, rencontrés sur place nous ont déclaré qu’ils allaient se relayer en équipes de quelques personnes s’il le faut continuellement pour empêcher les camions et autres moyens de transport de continuer à jeter des ordures dans la dite décharge qui ne cesse de s’étendre et de prendre des proportions alarmantes pour la santé du citoyen et pour l’espace environnemental. Ils ne savent plus à quel saint se vouer devant de tels faits menaçant leur santé. Face à ce danger écologique qui les guette, ils sollicitent la présence du wali pour lui exposer tous les problèmes auxquels ils sont confrontés eux et leurs familles en matière de santé et de massacre écologique que subit l’environnement pollué. Un des citoyens approché a dit : « Après les jets d’ordures, c’est au tour de l’amiante d’être stockée, enfouie ou brûlée au milieu de cette grande déchetterie, A vous d’imaginer les conséquences qui peuvent en découler ?»  Un autre parle de la fumée et odeurs nauséabondes dégagées par la décharge qui empoisonnent l’atmosphère se répercutant sur la santé des plus vulnérables, faisant allusion à ces personnes atteintes de maladies chroniques. « Ce que nous demandons, c’est de l’oxygène tout court » clame un autre, « nous demandons un peu d’air, et qu’une solution définitive soit trouvée à cette décharge de la honte ». Selon ces protestataires, cet attroupement est intervenu après que des revendications ont été formulées à maintes fois auprès des autorités compétentes ; mais qui sont hélas restées sans écho. Ces derniers nous ont invité à constater le relief de la montagne où sont amassés ces tonnes de déchets, se dégrader. Face à cette attente lassante qui perdure depuis quelques temps, qualifié par les citoyens d’un provisoire qui dure, ayant assez duré, ils sollicitent la venue du wali pour trouver une solution qui pourrait régler le problème définitivement. 

B. Adda
Mercredi 9 Septembre 2015 - 17:16
Lu 714 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+