REFLEXION

KARIMA ,UNE ALGERIENNE VICTIME D'UNE « ESCROQUERIE SENTIMENTALE » : "Il m'a épousée pour obtenir sa carte de séjour"



KARIMA ,UNE ALGERIENNE VICTIME D'UNE « ESCROQUERIE SENTIMENTALE » : "Il m'a épousée pour obtenir sa carte de séjour"
Deux ans après son mariage avec un sans-papier, Karima se dit victime d'une « escroquerie sentimentale ». « En 2008, j'ai épousé un sans-papiers. Tout se passait à peu près bien jusqu'à ce qu'il obtienne, en mars dernier, la carte de séjour de dix ans. A partir de là, le comportement de mon mari a changé. J'avais une autre personne en face de moi. Il ne me parlait plus du tout. Il est devenu méchant par les mots. Je me suis faite avoir, c'est le mot exact », confie Karima, aux bords des larmes. Karima est née à Villeneuve. Partie en Algérie pour poursuivre ses études, elle revient en Lot-et-Garonne en 2002. Pour essayer de continuer ses études mais aussi pour se faire soigner. Elle souffre d'une inflammation de tout le système oculaire. La jeune femme ne peut rester sans travailler. Elle fait des ménages, travaille dans la restauration. Karima rencontre Moussa (le prénom a aussi été changé), aujourd'hui âgé de 39 ans, qui est de nationalité algérienne et sans papier. Ils se fréquentent. En 2004, Moussa demande en mariage Karima. Elle joint ses parents, en Algérie, qui lui disent de ne pas épouser Moussa car il n'a pas de papiers. Karima suit les conseils et rompt. Mais l'amour est plus fort que tout, surtout pour Karima. Nouvelle demande de mariage en 2007, à laquelle elle dit oui. En même temps, elle poursuit une formation dans le secrétariat. Elle obtient son diplôme. « Nous nous sommes mariés en juin 2008. Une fois le mariage célébré, je ne l'ai pas vu durant trois jours. Son explication c'était qu'il avait l'habitude de rester dehors, qu'il allait changé, que je devais être patiente ». Karima patiente, espère. Moussa, « pour se faire pardonner », l'emmène avec lui, de temps en temps… pour faire les courses. Au mois de mars dernier, il obtient sa carte de séjour. « A partir de là, mon mari rentrait à la maison juste pour dormir. Il ne m'adressait plus du tout la parole.. Il m'a dit, c'est fini,. Et il a fini par ne plus rentrer du tout. Son avenir ? « Divorcer et partir dans une autre région pour travailler et définitivement oublier cet homme qui m'a tout pris.»

Ismain
Dimanche 24 Octobre 2010 - 00:01
Lu 1944 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+