Jusqu'à se réjouir des échecs des autres



Jusqu'à se réjouir des échecs des autres
Sur quoi nos élus sortants peuvent-ils faire campagne après avoir épuisé tous les subterfuges et mesquineries, surement sur la Chkara seul recours possible pour s’acheter une place au soleil. Pour cela, il n’y a aucun souci à se faire car nos loustics sont rompus aux tergiversations et quoi qu'en pensent et en dise le  citoyen, faute de propositions crédibles, ils vont à sa rencontre pour lui bourrer le crane de promesses juste pour la circonstance. Pour ironiser en réponse, un citoyen, jouera quant à lui sur le même ton qui aura duré 5 ans au candidat sortant qui croit encore au père Noël. Le moment est venu pour les électeurs de tous bords ayant le souci des intérêts du pays et par conséquent du leur et de celui de leurs enfants, de se souvenir de la manière et de la mesure selon lesquelles, au nom d'une idéologie et d'un sectarisme usés jusqu'à la corde, nos représentants, aussi primaires que suicidaires l’ont floué. Pour ces gens qui se démènent dans tous les sens, ne pas être réélus serait considéré pour eux comme la fin  du monde, surtout pour ceux qui dans le camp soi-disant démocratique n'ont pas osé sacrifier tout leur sens civique et ne sont aveuglés que par le sectarisme qui  a sévi de par la preuve de la même  démagogie irresponsable et stérile, et qu’ils ne veulent pas reconnaître. L’opposition, qui ne cesse d’hurler au loups et à la fraude, quant à elle s'est montrée incapable de se livrer à autre chose qu'à des chamailleries, au dénigrement, aux faux procès, à l'invective, allant jusqu'à se réjouir des échecs des autres, comme s'ils n'étaient pas des algériens, au lieu d’être présente, contrairement à cette jeunesse qui a permis de bousculer les habitudes de certains blanchis sous le harnais, et incapables de la moindre remise en cause de leurs habitudes et de leurs dogmes ; ne tenant aucun compte de la nouvelle donne ni des crises sans précédent que traverse le pays et le monde. Tout ce que l'opposition a fait depuis pour ruiner les efforts du pays, est de jacter en l’air, étant donné qu’elle a été  incapable d’être objective ni de barrer la route aux opportunistes et de se présenter en alternative.                                     

Benyahia Aek
Jeudi 12 Avril 2012 - 14:56
Lu 458 fois
Politiquement vôtre
               Partager Partager




Les plus lus

Edition du 22-11-2014.pdf
2.41 Mo - 21/11/2014




Flux RSS



Retrouvez-nous sur Google+