REFLEXION

Jumelage entre Perpignan et Mostaganem : le projet sera scellé à la fin de l’année

Une forte délégation en provenance de Perpignan (Pyrénées Orientales) dont des opérateurs économiques, d’acteurs de la société civile, d’universitaires a visité dimanche la coquette Mostaganem pour assoir les premiers fondements d’un jumelage qui se veut d’une alliance sur tant de secteurs.



Jumelage entre Perpignan et Mostaganem : le projet sera scellé à la fin de l’année
Par ailleurs, des entretiens personnalisés seront organisés entre différents opérateurs en vue de mettre en place les ébauches d’un partenariat dans les différents domaines de l’activité économique, scientifique et culturelle. Notamment entre Avant d’être officialisé par les maires des deux villes, grâce à l’action soutenue de l’Association France Algérie- pays catalan, ce jumelage peut s’enorgueillir d’avoir déjà à son actif plusieurs actions concrètes de rapprochement entre les acteurs de la sphère culturelle et universitaire. Une délégation conduite par la CCI Dahra, ayant déjà séjournée à Perpignan à l’occasion des journées de l’Algérie des 4 et 5 décembre 2008.
En tout, 17 hautes personnalités dont 11 chefs d’entreprises, des hommes d’affaires, une auteur-écrivaine, la petite fille d’un ex-maire de Mostaganem ainsi que M. Pierre-Paul Haubrich président de l’association France-Algérie pays catalan, qui ont visité samedi la ville de Mostaganem et autres régions du département à la faveur de la première visite de la caravane catalane. Conduite par messieurs Espi et Daous, respectivement président et directeur général de l’UPE (Union pour les Entreprises), la délégation perpignanaise comprend également plusieurs opérateurs dans les engins de travaux publics, la menuiserai industrielle, l’import-export en fruits et légumes, les engrais, la viticulture et l’œnologie, ainsi que la recherche scientifique et le développement durable. Un voyage qui s’insère en perspective de la pose des premiers jalons vers la fondation de jumelage entre la ville de Perpignan et Mostaganem. L’évènement qui sera officiellement concrétisé vers la fin de l’année en cours selon nos indiscrétions, pour l’encouragement d’investissements bilatéraux et les échanges dans les différents secteurs économique, scientifique et culturel.
Accueillis par le directeur de la chambre et de commerce et d’industrie (CCI) de Mostaganem, M. Benaissa, les hôtes de la ville ont d’abord eu à faire une visite à l’université Abdelhamid Ibn Badis où ils étaient subjugués par l'ensorcèlement naturel du site, avant d’être accueillis par le recteur M. Seddiki. Il faut dire d’ailleurs que les universités des deux rives sont déjà fortement impliquées dans des actions concrètes en matière d’enseignement, de recherche et d’animation à l’intérieur des campus. Autre point du périple, le port de Mostaganem, a également été un passage clef pour disposer d’une idée claire sur les capacités portuaires de la ville ainsi que son économie.
Après déjeuner au restaurant royal, avec vue sur la grande bleue, c’était autour d’une rencontre purement économique, lors de l’exposé animé par Mr le directeur des PME et PMI Mr Larbi Saïd et M Miloud Albouche, universitaire et consultant à la CCI que les catalans avaient rendez-vous. Un tableau exhaustif et sincère sur la santé de l’industrie a tenu pour mettre en exergue les faiblesses mais aussi les atouts de la région de Mostaganem. S’enchainera dans ce sens une visite à la zone industrielle de Fornaka à l’ouest du département, où il a été question de mise en relation personnalisée avec les chefs d’entreprises sur leur site.
De retour en ville, les catalans de France ont été reçus par le maire Mr Boukhari au sein de l’hôtel de ville où une petite collation leur fût offerte à l’occasion du projet de jumelage entre les deux villes ; ce qui a été ponctué par une petite déclaration en attendant la concrétisation du projet. La circonstance a aussi vu le passage d’une association estudiantine qui a été primée par les perpignanais. S’en est enchainée une visite guidée à travers la ville, avant un dernier saut du côté de la coquette ‘Les Sablettes’ sur la corniche ouest de la ville. Les atouts touristiques de ce village ne laissent les opérateurs indifférents, dans l’espoir de voir les autorités prendre au sérieux l’intérêt d’investisseurs pour ne pas voir le fiasco vécu avec les qataris se répéter. Au demeurant, un diner officiel ainsi qu’une soirée musicale sont venus clore cette journée qui porte de bons augures de partenariat grâce à la témérité discipliné de bien d’universitaires ayant à bien escient joué le jeu.

B. Abderrahmane
Lundi 8 Juin 2009 - 02:52
Lu 812 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+