REFLEXION

JUSTE UN MOT : Où est notre patrimoine ?



Soyons réalistes, circonspects et commençons par le commencement. Les premières choses que doit trouver un touriste qu’il soit étranger ou algérien et qui vient à Mostaganem c’est où se nourrir et où être hébergé. Commençons par le côté nourriture. Le touriste qui vient à Mostaganem va désirer s’attabler quelque part pour prendre un café, un jus, une crème et se reposer un peu ou écrire des carte-postales, or à Mostaganem il n’existe aucune terrasse de café, aucune terrasse de crémerie. Où est la terrasse du Coq Hardi (café el hillal) où est la terrasse du grand café où s’attablait chaque matin Cheikhna Maazouz Bouadjadj allah etawel fi 3amro et cheikh Hamada allah yerhmou et discutaient de kassaïd, autour d’un café ou d’un thé. Des terrasses qui s’étalaient de l’intérieur des arcades jusque sur la place même du 1er Novembre. D’ailleurs ces deux cafés eux mêmes n’existent plus. Le grand café est devenu un magasin d’électroménager et le Coq Hardi a baissé ses rideaux en laissant juste un petit réduit en guise d’une espèce de gargote, où est la petite terrasse du café Gea et la terrasse du petit café. Toutes ces terrasses ont été interdites par un arrêté municipal, et c’est à la Mairie, si ses élus veulent vraiment lancer le tourisme à Mostaganem, de faire un arrêté qui abroge le premier et qui permet l’utilisation de terrasse pour le peu de cafés ou crémerie qui restent au centre-ville. Le touriste qui vient à Mostaganem doit se nourrir et cela à n’importe quelle heure de la journée et surtout le soir et pour cela où sont les restaurants dignes de recevoir des étrangers, des restaurants avec menu et des serveurs dénotant d’un certain professionnalisme, à part une ou deux gargotes qui ne changent pas de leur loubia , chtitha et djadj frite , où sont les fastfoods, où sont les chich kebab, où sont les pizzerias dignes de ce nom. Actuellement si un touriste qui vient à Mostaganem vers 17h il doit se serrer la ceinture parce qu’il ne trouvera nulle part où manger et le lendemain, il va resserrer les sangles de ses bagages et partir ailleurs. Il n’y a même pas un petit Super Market où le touriste peut aller acheter une baguette de pain, un fromage ou une boite de thon et un fruit pour se faire un sandwich en guise de repas. Sans compter qu’à 18h tous les magasins et tous les établissements de la ville sont fermés. Et ce phénomène n’existe qu’à Mostaganem. Si on prend comme exemple juste Relizane qui est à deux pas de chez nous, la ville après une somnolence due à la chaleur de midi, renait à partir de 18h et l’animation dépasse 1h et 2h du matin. Et pour enrayer ce phénomène de la fermeture, c’est les autorités locales qui doivent s’y investir en orientant, en encourageant, en réprimant même le cas échéant. Je laisse pour une autre occasion plusieurs autres sujets à traiter pour lancer un tourisme véritable à Mostaganem, tel que le sujet des toilettes publiques inexistantes, le sujet de l’éducation de nos concitoyens et surtout de nos enfants qui s'ils ne sont pas pris en main d'une façon sérieuse , c'est la dérive totale, le sujet du squat de toutes les places publiques et presque toutes les rues de la ville par des gens qui s'autoproclament gardiens de parking et qui dictent leur loi au su et au vu de toutes les autorités ,le sujet des bus et des taxis de la ville, le sujet de l’hébergement bien sur, le sujet des permanences des pharmacies, des boulangeries, et de certains magasins vitaux pour l’épanouissement du tourisme, et le sujet de la publicité attrayante et attirante qui fait venir le touriste. Tous ces problèmes doivent être réglés et tous ces maux doivent être éradiqués et pour que l'on puisse prétendre à un tourisme rentable et florissant, un tourisme bénéfique pour Mostaganem et sa région, le tourisme c’est toute une culture, toute une politique qu’il faut étudier et mettre en place….

Ghali Bentami
Mercredi 4 Mai 2016 - 17:45
Lu 245 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+