REFLEXION

JUSTE UN MOT : Le serment d’Hippocrate piétiné



Toute science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Depuis que le monde existe, ce noble métier qu’est la médecine nous a toujours appris que le médecin, mis à part ses connaissances médicales doit obligatoirement avoir une certaine déontologie médicale mais surtout être imprégné de valeurs morales et d’une bonne éducation car une personne instruite et mal éduquée n’a pas d’avenir. C’est le cas d’un médecin spécialiste exerçant depuis presque trois décennies dans le chef-lieu de la wilaya. Tout d’abord lorsque vous vous engagez dans ce cabinet médical, vous croyez vous être trompé de lieu en raison de l’obscurité qui y règne en plein jour étant donné qu’il n’existe aucune lampe ni dans le couloir, ni dans les salles d’attente, quant aux latrines, des odeurs pestilentielles vous attaquent les narines.  Malgré cela, vous vous dites que peut être la secrétaire vous accueillera avec le sourire, malheureusement, c’est tout à fait le contraire car elle vous reçoit avec dédain et d’un air hautain comme si on lui demandait l’aumône. Tout cela peut être plus ou moins acceptable, mais lorsque vous constater que le médecin en personne vous reçoit avec un masque pour se protéger de peur d’être contaminé par ses patients que peuvent soit disant véhiculer certains malades avec eux, c’est vraiment un dédain que ne pouvaient plus supporter certains malades. Lorsque l’on fait machine arrière, des souvenirs   nous rappellent à titre d’exemple certains médecins aujourd’hui décédés tels que les docteurs Benkartaba, Benkhelifa, Derriche etc .. ,  qui par leur chaleureux accueil plein d’humour parfois vous soulage et vous fait oublier votre maladie que nous regrettons et souhaitons que l’Eternel leur accorde sa sainte miséricorde.  Par contre, notre fameux médecin  qui par manque de professionnalisme  et où le serment d’Hippocrate est vraiment piétiné, c’est de constater qu’ à 13 heures 30 mn, ce médecin quitte son cabinet  pour aller déjeuner et ne revient qu’à 15heures30mn pour ne passer la visite qu’à deux ou trois patients alors que certains d’entre eux viennent de wilayas limitrophes telle que Relizane et Chlef qui sont depuis 08heures du matin et ne pouvant attendre plus longtemps de peur de rater le transport du retour  sont obligés de retourner bredouille sans pour autant passer la visite.  Où  sont  la déontologie médicale et le respect du serment d’Hippocrate.  Mais le comble dans tout cela, c’est de se tromper sur le diagnostic et de dramatiser les choses alors qu’après une contre visite chez un de ses confrères, il s’est avéré que ce n’était qu’une simple grippe. Selon l’avis de son confrère, on ne peut affirmer quoi que ce soit sur une radio complètement floue. Ceci prouve à plus d’un titre que ce médecin méprise ses patients et grâce à Dieu que ce genre de toubib se compte sur le bout des doigts, sinon cela aurait provoqué des désastres.  La question qui se pose est de savoir où est le contrôle des services concernés de ce secteur qui doit en principe se faire régulièrement et d’une façon inopinée pour essayer de mettre un terme à ce genre d’attitudes contraires aux principes de la médecine. 

Adel
Mardi 3 Mai 2016 - 18:55
Lu 389 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+