REFLEXION

JOURNEE NATIONALE DE L’ETUDIANT : Bouteflika plaide pour une économie affranchie de la dépendance aux hydrocarbures

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a appelé mercredi la jeunesse algérienne à se mobiliser pour l'édification d'une économie affranchie de la dépendance excessive aux hydrocarbures et garantir la poursuite du processus de développement socio-économique.



Dans un message à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de la journée nationale de l'étudiant (19 mai), le chef de l'Etat a affirmé qu' "aujourd'hui plus que jamais, il est temps que notre jeunesse en général et notre élite en particulier se mobilisent pour être à l'avant-garde de l'édification d'une économie affranchie de la dépendance excessive aux hydrocarbures et pour que nous puissions assurer la poursuite du processus de développement socio-économique qui a franchi jusque-là un parcours remarquable". Le Président Bouteflika a exhorté les jeunes à réagir dans un même élan que leurs ancêtres, durant la victorieuse Guerre de Libération, "et à être déterminés à relever ce défi au mieux de votre avenir et au service de la prospérité de votre peuple, la préservation de l'indépendance de votre patrie. Une indépendance dont la consolidation et la préservation passent par l'autonomie financière et  surtout humaine", a-t-il ajouté. Par ailleurs, le Chef de l'Etat a souligné l'attachement de "l'Algérie indépendante à ce que l'acquisition du savoir et des sciences par ses enfants soit un défi en tête de ses priorités comme une revanche sur la privation de notre peuple du savoir durant la période du colonialisme tyrannique et par souci d'armer les générations futures de sciences et de savoir pour leur permettre de contribuer amplement dans la grande bataille, celle de l'édification et du développement". "La plus grande réalisation de l'Algérie indépendante demeure la formation dispensée à ses enfants tout au long des décennies depuis son indépendance", a affirmé le Président Bouteflika, ajoutant que "la fréquentation de ses écoles, instituts, centres de formation et universités au quotidien par un quart de sa population, en dépit de la conjoncture financière difficile qu'elle traverse du fait de la baisse considérable des cours du pétrole sur le marché international, en est la preuve la plus éloquente.

Ismain
Mercredi 18 Mai 2016 - 17:43
Lu 342 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+