REFLEXION

JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL : Santé et vie au travail: un droit humain fondamental



Le 28 avril 2010, le monde célèbre la quinzième Journée mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail. Plus de 2,2 millions de travailleurs décèdent chaque année dans le cadre de leur travail, à la suite d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle. Depuis 1996, chaque année, le 28 avril, le mouvement syndical mondial rend hommage aux victimes des accidents et des maladies du travail dont l’Algérie qui fait partie de ce lot. A l’occasion de cette journée, l’Organisation internationale du Travail OIT rappelle son objectif majeur : faire du travail décent une réalité. Autrement dit, d’atteindre à la mise en place de lieux de travails sûrs et sains pour tous. Le principal objectif de cette journée est de promouvoir dans le monde entier une culture de la sécurité et de santé au travail. Le Bureau international du travail a publié un rapport qui indique que 2,2 millions de travailleurs dans le monde meurent chaque année dans le cadre de leur travail, à la suite d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, soit 5000 personnes par jour. Des milliers d’Algériens continuent de travailler dans des conditions déplorables dans tous les secteurs d’activité, les employés se plaignent constamment des conditions dans lesquelles ils travaillent. En effet, les victimes du travail restent dans notre pays les victimes les moins indemnisées, puisque tous leurs préjudices ne sont pas pris en compte. Leurs droits ont été bafoués par l’instauration de franchises médicales qui aboutissent à laisser à leurs charges une part des dépenses de santé causées par l’accident ou la maladie professionnelle. L'augmentation des accidents du travail et des maladies professionnelles continuent, ainsi que des décès liés au travail, le Bureau international du Travail (BIT) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont décidé de marquer la Journée internationale de la sécurité et de la santé au travail par un appel conjoint pour le développement d'une culture de la sécurité préventive. Les maladies professionnelles les plus courantes sont légion: cancers provoqués par une exposition à des substances dangereuses, affections musculo-squelettiques, maladies respiratoires, perte de l'audition, maladies circulatoires, maladies contagieuses causées par une exposition à des agents pathogènes, et bien d'autres encore. Dans beaucoup de pays industrialisés où le nombre des décès causés par un accident du travail a diminué, le nombre des décès causés par une maladie professionnelle, comme l'abestose, est lui, au contraire, en augmentation. En Algérie, plus de 4 maladies professionnelles sur 10 se traduiraient par une surdité plus ou moins importante. Un résultat alarmant, révélé en 2006 par des médecins du CHU d’Oran qui ont suivi des travailleuses du textile. Les casques, doivent être utilisés dès lors qu’il existe un risque de chute d’objets d’un niveau supérieur. C’est le cas sur les chantiers de construction, où l’on doit aussi porter des chaussures ou des bottes de protection. Elles évitent le risque d’avoir un pied écrasé par la chute d’un objet lourd. Ou perforé à travers la semelle, par un objet pointu.Les lunettes et les masques sont également indispensables pour prévenir les risques liés à la projection d’une substance dans les yeux. Notamment lors d’opérations de soudure, de burinage, de meulage ou lorsqu’il y a manipulation de produits acides… Pour ces dernières, le port d’un tablier et de gants est aussi recommandé.Les protections individuelles pourraient épargner des dizaines de milliers de vies, chaque année dans le monde. Pour l’OIT, accidents et maladies ne constituent pas une fatalité du travail. La prévention est efficace. La forte chute du nombre d’accidents du travail observé ces dernières décennies dans les pays industrialisés l’atteste. L’enjeu aujourd’hui, c’est d’étendre cette prévention à l’ensemble du monde du travail : intégration de la sécurité dans les programmes d’éducation et de formation, sécurisation des lieux de travail, identification précoce des risques, promotion de la santé mentale au travail. « Tout accident peut être évité ».

Gassem.H
Jeudi 29 Avril 2010 - 00:01
Lu 483 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+