REFLEXION

JOURNEE INTERNATIONALE DE L’EAU : Appel à l’économie de l’eau à Mascara



La journée internationale de l’eau a été célébrée au niveau de la direction des ressources en eau à travers une exposition sur l’ensemble des projets réalisés et en cours de réalisation dans le secteur et en particulier les périmètres irrigués comme Sig, Habra et Ghriss, ainsi que le barrage d’Oued That qui pourra dans un proche avenir permettre l’irrigation de 500 ha extensibles à 1200 ha. Cette exposition a été visitée par le wali qui a eu des explications sur les taux d’avancement de ces projets et les contraintes enregistrées. Cette journée a également été marquée par une étude sur l’eau, cette matière vitale. On a assisté à l’intervention du directeur des services agricoles de la wilaya qui a fait une présentation de son secteur et l’importance qu’occupe  le développement agricole tout en insistant  sur les périmètres irriguées, ensuite le D.R.E fait un exposé sur l’eau et son importance dans le quotidien de l’être humain et même de la chose. Les intervenants ont beaucoup insisté sur les fuites d’eau et leur répercussion sur les capacités des eaux stockées devant faire face à la demande croissante des populations. « Les fuites d’eau, disent les intervenants, représentent un gaspillage évalué à plus de 30% de l’eau destinée à notre consommation. » Dans le cadre de la politique nationale de développement, il est question de réaliser des études et des recherches faciles et efficaces pour gérer les ressources en eau et contribuer à la gestion des actions d’incitation à l’économie de l’eau et la préservation de la qualité des ressources en eau, ce qui nous permettra d’économiser notre eau et préserver notre nappe phréatique qui est objet d’exploitation anarchique dans certaines régions. Dans ce but, notre wilaya qui assure l’épuration des 1/6 des eaux usées du pays et vient d’achever l’étude de deux projets de station d’épuration qui vont s’ajouter aux 11 existantes déjà opérationnelles, l’une à Tighennif sur 5 ha et concerne une population de 80.720 habitants pour un débit de 11590 M3/J et qui permettra l’irrigation de 490 ha et peut produire 2730 kg/j de boue pouvant couvrir un épandage de 400 ha, l’autre à Mascara sur 8 ha pour une population de 242.250 habitants pour un débit de 34.770 M3/J qui peut permettre l’irrigation de 1475 ha et assure l’épandage de 950 ha en boue.      

B. Boufaden
Mardi 22 Mars 2016 - 17:44
Lu 189 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+